Accueil / télévision / « Durant le confinement, faites l’amour ! » : cette recommandation coquine d’un médecin qui interpelle Anne-Elisabeth Lemoine

« Durant le confinement, faites l’amour ! » : cette recommandation coquine d’un médecin qui interpelle Anne-Elisabeth Lemoine

 durant-le-confinement-faites-lamour  -cette-recommandation-coquine-dun-medecin-qui-interpelle-anne-elisabeth-lemoine

Dans « C à Vous » ce mardi 19 janvier, Anne-Elisabeth Lemoine avait comme convive le médecin David Khanat. Vraisemblablement, cet invité avait donné plusieurs recommandations particulièrement un conseil coquin qui a su attirer l’attention de l’animatrice.

Les allusions d’Anne-Elisabeth Lemoine


Dans « C à Vous », il est rarissime de voir Anne-Elisabeth Lemoine faire des révélations sur sa vie familiale. De plus, elle ne parle presque pas de son mari Philippe Coelho. Bien évidemment, elle prend le ton de l’humour pour parler des sujets personnels. À l’exemple de ce qu’elle a fait quand Roberto Alagna se confiait sur son union avec la soprano Aleksandra Kurzak. Anne-Elisabeth Lemoine avait martelé : « Après le chanteur d’opéra, quand une dispute explose entre eux, ils décident de “reposer leur voix”. J’aurais dû être une chanteuse d’opéra ! ». Des paroles qui ont fait rire ses chroniqueurs. Ce 19 janvier, elle a même fait des métaphores sur sa vie de couple, face au médecin David Khayat. Son objectif sur le plateau de « C à Vous » était de faire déculpabiliser les Français face à leurs « petits plaisirs ».

Son mauvais expérience des pilules


Le médecin David Khayat avait expliqué : « Par exemple, durant ce confinement à la maison, cuisiner des plats et aliments variés est plus intéressant et plus saine. Donc, faites l’amour ! ». En effet, ce conseil a bien fait réagir Anne-Elisabeth Lemoine. « Oui, mais c’est extrêmement ardu », a indiqué l’animatrice avec un air sérieux. Le médecin a donc expliqué que les rapports charnels sont « importants ».

En effet, « 21 éjaculations par mois » diminuent de 40 % le risque du cancer de la prostate. « 21 éjaculations, mais pas de plaisir solitaire ? », a lancé la présentatrice montrant son intérêt sur le sujet. David Khayat a alors développé l’intérêt pour un homme d’avoir des rapports sexuels avec pénétration. Mais surtout celui au-delà des « plaisirs solitaires ». En réalité, il y a une différence qui demeure dans le « cerveau reptilien qui n’a que deux objectifs : manger et se reproduire ». « Faut pas prendre la pilule alors… car le cerveau reptilien sait que c’est inutile ! », a plaisanté Anne-Elisabeth Lemoine. Bien évidemment, elle s’est elle-même trouvée ridicule.