Le 14 janvier est un jour sombre pour le monde artistique français. Il marque le jour de l’accident de Daniel Balavoine, chanteur mais aussi humaniste.

Daniel Balavoine : une vie bien remplie

Le célèbre chanteur est né en 1952. Toujours passionné par la musique, il n’a sorti son premier album qu’en 1975. D’ailleurs, il l’a intitulé « De vous à elle en passant par moi », un grand succès. Mais sa carrière a réellement démarré après que le public l’ait découvert grâce à la comédie musicale « Starmania ». Son interprétation de Johnny Rockfort était époustouflante.

Ainsi, Daniel Balavoine a profité de sa notoriété pour diffuser d’autres titres comme « Mon fils, ma bataille » en 1980 ou encore « Sauver l’amour » en 1986. Mais en parallèle à ses activités d’artiste, le séduisant chanteur avait également participé aux compétitions de Rallye de 1983 et 1985. De plus, il était ambassadeur de l’action humanitaire des Paris du Cœur. Mais en 1986 survient l’accident de Daniel Balavoine, ce qui entraîna sa mort.

Accident de Daniel Balavoine : que s’est-il passé ?

En 1986, le chanteur portait la voix des Paris du Cœur au Rallye Paris-Dakar. Il a passé une bonne partie de la journée du 14 janvier à négocier avec le gouverneur de Gao concernant « l’opération pompe à eau ». La compétition de Rallye se passait entre Niamey et Gourma-Rharous au Mali. Aussi, après les négociations, le chanteur et Thierry Sabine ont dû se rendre en urgence à Gourma-Rharous, à 250 kilomètres de Gao.

Les deux hommes ont donc embarqué dans un hélicoptère piloté par François-Xavier Bagnoud. Ils étaient également accompagnés de la journaliste du Journal du dimanche Nathalie Odent et du technicien radio de RTL Jean-Paul Le fur. Mais le pire est arrivé. L’accident de Daniel Balavoine est survenu. En effet, les conditions météorologiques ont fait que le pilote a perdu le contrôle du l’engin. Celle-ci s’était alors écrasé sur une dune et il n’y a eu aucun survivant.

La nation en deuil après l’accident de Daniel Balavoine

Le jour du 14 janvier 1986, à 19 heures 20, le chanteur français a perdu la vie à l’âge de 33 ans. Dès le lendemain, les médias ont partagé la terrible nouvelle aux français, mais aussi à tous ses fans dans le monde. Quelques temps plus tard, son corps fût rapatrié en France pour être inhumé. Derrière lui, il a laissé ses enfants mais aussi ses œuvres qui aideront ses fans à se souvenir de son talent.

Ses obsèques se sont déroulés le 20 janvier 1986 à Biarritz. Mais même des années plus tard, la France ressent encore de la douleur en pensant à l’accident de Daniel Balavoine. On se souvient toujours de l’empreinte qu’il a laissé dans la chanson française. Des titres comme « Je ne suis pas un héros », devenus cultes.