Dans cet article, nous allons parler d’actualité réforme des retraites, par rapport au report de l’âge légal et à la cotisation. Dans ce sens, rien n’a encore été encore officialisé concernant le texte, la réforme se retrouve encore en phase de discussions. En même temps, les français ne semblent pas apprécier cette réforme compte tenu de la forte opposition par rapport à ce projet.

Report de l’âge légal : une grosse discussion


En effet, le président de la République française souhaite reporter l’âge légal du départ à la retraite à 65 ans.

Dans ce sens, au cours des semaines de discussion, le pouvoir exécutif décide de se pencher vers une nouvelle proposition.
Apparemment, le magazine le Parisien rapporte qu’Emmanuel Macron aurait accepté le report de l’âge légal à 64 ans.

Notamment, en actualité réforme des retraites, nous retrouvons dernièrement l’âge légal à 64 ans avec une durée de cotisation rallongée.
Par ailleurs, le décalage va s’effectuer progressivement à 3 mois par an mais la discussion continue à propos de ce sujet délicat.

Actualité Réforme des retraites


En effet, dans l’actualité réforme des retraites, les députés se préparent déjà aux débats concernant le sujet.

Dans ce sens, face à l’exécutif qui envisage de rehausser le montant des petites retraites avec cette réforme des retraites.
Apparemment, la revalorisation de concerne que les nouveaux retraités, un budget d’un milliard d’euros par an contre 2,7 milliards.

Et pourtant, le groupe Renaissance avec la présidente Aurore Bergé souhaite que cette revalorisation concerne tous les retraités.
Notamment, cette revalorisation devrait aider les retraités à voir leur pension augmenter au-dessus du seuil minimal à 85 % du SMIC.

Une forte opposition


En effet, le gouvernement se base sur l’index sur l’égalité hommes-femmes dans les entreprises pour l’emploi des seniors.

Dans ce sens, ceux qui ne communiquent pas cet index mis en place par le gouvernement risquent de subir des pénalisations.
En même temps, le ministre du Travail propose un suivi médical renforcé pour les risques ergonomiques concernant la pénibilité.

D’un autre côté, les syndicats continuent de s’opposer fermement à cette réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron.
Apparemment, le texte sera examiné en Conseil des ministres le 23 janvier prochain et passera à l’Assemblée nationale à partir du 30 janvier.