Ce lundi, après la défaite des Bleues, la mère d’Adrien Rabiot s’en est pris aux membres de famille de certains joueurs. Il s’agit effectivement de celle de Paul Pogba et de Kylian Mbappé.

La mère d’Adrien Rabiot fait des reproches à Kylian Mbappé et Paul Pogba

La mère d’Adrien Rabiot s’est attiré les regards de tout le monde en ayant une dispute après le match contre la Suisse à l’Euro 2021. Apparemment, elle a eu une discussion assez corsée avec les proches de Paul Pogba et Kylian Mbappé après. En effet, elle pointe du doigt la perte de balle sur l’égalisation helvète (3-3) de la « Pioche ».

Bien évidemment, Véronique Rabiot, la mère d’Adrien Rabiot a aussi reproché à l’attaquant du Paris Saint-Germain pour son arrogance et son penalty manqué. Elle a même osé dire au père du jeune homme de recadrer son fils. Pour elle, c’est juste un enfant qui se prend pour un grand joueur. Effectivement, avec ses propos, elle a vraiment abasourdi les autres familles présentes dans la tribune à la National Arena de Bucarest.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Inside Mercato (@insidemercato)

Aujourd’hui, cette scène de la mère d’Adrien Rabiot est devenue virale. Espérons juste que cela n’aille pas briser l’équilibre de l’équipe de France. Ainsi, après cet évènement, Didier Deschamps aura du travail en ce qui concerne l’équilibre et l’union de l’équipe. Avec son franc-parler, Véronique Rabiot a toujours défendu son fils.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @veronique_rabiot_

Une mère toujours sur le pied de guerre


Défendre son fils c’est une chose normale, mais pour cela il ne faut pas pointer du doigt les autres. Vraisemblablement, Véronique Rabiot n’en est pas à son coup d’essai dans ce genre d’affaires. Cette mère de famille avait déjà suscité la polémique quand son fils tardait à prolonger au Paris SG en 2014-2015. Aussi, elle a fait des scènes quand son cher fiston est resté sur le banc de touche pour les six derniers mois de son contrat, en 2019. « Ce n’est pas qu’une impression, Adrien est prisonnier. Il est même pris en otage par le PSG. Bientôt, c’est au pain sec, à l’eau et au cachot ! Ce milieu est vraiment cruel. On le prend en otage, car il ne veut pas résigner, alors qu’il ne fait que respecter son contrat » avait-elle martelé.

En janvier 2020, la mère d’Adrien Rabiot s’en est également pris au président de la FFF, Noël Le Graët. En effet, lors d’un entretien, ce dernier avait parlé d’une tentative de réconciliation que cette mère de famille a détournée. Bien évidemment, la principale intéressée s’est défendu sur La chaîne L’Equipe. « Je n’ai eu aucun contact avec Monsieur Le Graët. Il ne m’a pas parlé, je ne lui ai pas parlé. (…) Je sais ce que Monsieur Le Graët a raconté et aujourd’hui, droit dans mes bottes, je vous dis : Monsieur Le Graët est un menteur » confie-t-elle.