Derrière une allure calme, « Affaire Conclue » est souvent la scène de différents coups de théâtre. Si ce sont généralement les acheteurs de Sophie Davant qui créent le buzz, il arrive que ce soit les vendeurs. Entre objet rare et jolies anecdotes, l’ambiance est toujours agréable pour les téléspectateurs.

Seulement le 23 novembre dernier, c’est le drame sur le plateau de France 2 ! Une vendeuse aurait en effet créé la polémique à cause de l’objet qu’elle est venue vendre. Et ce n’est sûrement pas dans le bon sens du terme. On vous dévoile pourquoi !

Gallé, un célèbre inventeur !


Lors de cet épisode de « Affaire Conclue », on en apprend toujours un peu plus ! La vendeuse venue sur le plateau de l’émission avait mis en vente un pied de lampe du créateur Gallé. Il s’agit d’un grand maître verrier et céramiste dont la popularité s’est principalement faite dans le 19ème siècle. Et sa notoriété le précède !

Alors face à un tel bijou sur son plateau, Sophie Davant n’a pas manqué de s’intéresser de plus près à objet qu’une certaine Josette avait rapporté. Cette dernière pourrait bien tirer une petite fortune de cette vente mais le vent a tourné. En effet, l’septuagénaire est face à une situation des plus désarmantes.

« C’est un faux ! »


Alors que Sophie Davant et son commissaire-priseur analysent cet objet rare, c’est la surprise générale ! On apprend en effet que le pied de lampe en question « est un faux ». Déjà dans sa qualité, l’objet en question n’est pas à la hauteur de Gallé.

Mais pire encore, « la mention TIP » a été enlevée du pied de lampe. Une infraction qui ne peut passer dans « Affaire Conclue » puisque les copies sont bien autorisées si elles sont mentionnées. Malheureusement, Josette devra donc rentrer sans vendre son objet.