Ce lundi 17 mai dernier, dans son émission Punchline, Laurence Ferrari avait lancé comme débat le terrible meurtre de Marjorie. Effectivement, elle essaye d’interroger l’avocat du collégien accusé. Toutefois, Maître Adrien Gabeaud monte rapidement sur ces grands chevaux. Notant que la jeune fille de 17 ans a été p**gnardée par un jeune garçon de 14 ans. Ainsi, la réaction de l’avocat choque au plus haut point l’animatrice.

Laurence Ferrari attaque de front l’avocat du suspect


Cette terrible histoire s’est passée dans la cité Pierre et Marie Curie d’Ivry-sur-Seine. En effet, Marjorie âgée de 17 ans a été poignardée par un jeune homme de trois ans son cadet. Apparemment, les hostilités ont débuté sur les réseaux sociaux où la sœur de la victime aurait pointé du doigt le comportement du suspect envers de jeunes filles d’un groupe sur Snapchat. En effet, il leur parlait mal. Par conséquent, lors de leur rencontre, la situation vire au cauchemar, car le suspect avait trouvé un objet tranchant et avait attaqué la jeune fille en le poignardant dans le thorax à plusieurs reprises et prend la fuite. En débâtant sur le sujet dans son émission, elle a eu une prise de bec avec Maître Gabeaud.

Vraisemblablement, Laurence Ferrari avait parlé de la souffrance de la maman de la jeune fille de 17 ans. D’après elle, le jeune homme savait très bien ce qu’il faisait. Des propos qui sont loin d’être au gout de l’avocat du suspect. Pourtant, ce dernier ne partage pas son avis sur « l’inaction » de la justice. Effectivement, toutes les procédures nécessaires à l’affaire ont été enclenchées. « Depuis les faits, il a eu 48 heures de garde à vue, une mise en examen. Un mandat de dépôt et en prison », avait-il expliqué.

Par la suite, la présentatrice tente d’en savoir plus sur la vie familiale du collégien et de son passif judiciaire. Elle tente de brosser un portrait de l’adolescent. Mais, Maître Gabeaud tente bien que mal de sauver la face de son client.

Un débat qui prend fin très rapidement


Maître Gabeaud s’est donc mis en colère et a voulu mettre fin au débat sur Punchline. « Écoutez madame Ferrari, je crois que vous ne comprenez rien dans l’histoire donc au revoir, madame » avait-il balancé. De son côté, Laurence Ferrari ne laisse pas ses émotions prendre le dessus.

« Au revoir monsieur, vraiment, sans regret pour votre attitude. Votre manque de précision totale concernant des faits extrêmement graves », conclut-elle. Bien évidemment, la journaliste est restée à sa place le long de cet entretien, même si celui-ci a été très bref. Cependant, tout le monde était abasourdi vis-à-vis du comportement et des propos de l’avocat. De plus, bon nombre de personnes veulent savoir le fin mot de cette histoire. Espérons que ce fait va faire pencher la balance en ce qui concerne l’abaissement de la majorité pénale à 15 ans.