L’écrivaine Alessandra Fra vient d’apporter un témoignage dans l’affaire PPDA. En effet, ce dernier a été accusé de viol sur la personne de Florence Porcel.

À première vue, la jeune femme a fait des révélations poignantes auprès des journalistes du magazine Closer. Ces propos risquent d’augmenter la polémique autour de cette affaire.

Affaire PPDA : nouveau témoignage d’Alessandra Fra 


Patrick Poivre d’Arvor est actuellement accusé de viol sur la personne de Florence Porcel. Des faits qui ont eu lieu entre 2004 et 2009. Des accusations que l’ancien journaliste de TF1 avait niées et a données sa version des faits. « J’ai dû voir cette femme 5 ou 6 fois en maximum 17 fois peut-être. Elle m’a beaucoup écrit, à sa demande bien évidemment. Elle voulait que je lui donne des idées d’interviews (…), elle voulait aussi que je fasse circuler son CV. Je lui ai rendu beaucoup de service. Je ne pensais pas un quart de seconde qu’un jour la foudre allait me tomber dessus », déclare-t-il. Toutefois, plusieurs autres témoignages viennent de faire surface. Des propos qui définissent en quelque sorte le comportement de l’ex-mari de Claire Chazal envers la gent féminine. Aujourd’hui, l’écrivaine Alessandra Fra raconte des faits qui aggravent la situation.


Alessandra Fra et Patrick Poivre d’Arvor se sont connus en 2005. À cette époque, elle était encore étudiante en finance. Après avoir découvert un ouvrage du journaliste, elle lui a envoyé un courrier en signe d’admiration pour son travail. Ainsi, elle a fait part de son désir de le rencontrer. Une demande que le principal intéressé a acceptée. Par conséquent, ils se sont donc rencontrés en privé dans son bureau. Lors de cette rencontre, PPDA s’est montrée très pressante et lui a posé des questions très indiscrètes. Mais au second rendez-vous, tout va très vite. « En haut des marches, il se jette sur moi, dégrafe mon soutien g *****, glisse sa main dans ma cu***te. M’embrasse sur la bouche et je n’ai plus voulu qu’il me touche. Je le repousse, il s’arrête (…) », affirme l’écrivaine. Par la suite, le journaliste lui demande pourquoi elle n’était pas heureuse.

PPDA, un homme cruel envers la gent féminine


Dans cet entretien exclusif auprès de l’hebdomadaire Closer, Alessandra Fra relate qu’ils se sont rencontrés plusieurs fois. Durant toutes ses rencontres, la situation était également très tendue. L’écrivaine a tout d’abord relaté les premiers faits dont elle aurait été victime. « J’ai eu un début d’explication donc je me lève pour partir et là, il fonce sur moi et me tient par la gorge. Bien évidemment, je me suis débattu et il n’a rien voulu savoir, car il voulait que j’aie peur de lui », confie-t-elle. La dernière fois qu’ils se sont rencontrés, il était d’une méchanceté. « Il se déshabille, immédiatement brandit son s*** et devient très vulgaire », dévoile-t-elle. D’après le témoignage d’Alessandra Fra, PPDA ne respecte personne et ne pense qu’à assouvir ses pulsions. Malgré ses témoignages, il y a toujours la présomption d’innocence.