La CAF a alerté au sujet d’un nouveau scandale sur les aides sociales. En effet, une famille s’est faite pas moins de 60000 euros.

Le braquage de la décennie


On connaît pas mal de cas de détournement des aides sociales. Mais cette famille est un record en la matière. En effet, c’est du jamais vu pour la CAF. On parle de plus de 61532 euros détournés. C’est après un contrôle que la CAF a constaté qu’il y avait une fraude au sein d’un foyer.

La famille en question compte 9 membres dont 2 parents et 7 enfants. Censés habiter à Sallaumines dans le Pas-de-Calais, leur vraie résidence était en fait au Maroc. Un scandale qui nous montre à quel point les gens peuvent être sans scrupules. Cela laisse également un doute sur la véracité des informations personnelles que les français offrent à l’administration.

Des actions non sans conséquences


Maintenant que cette fraude a été constatée par la Casse d’Allocations Familiales (CAF), les choses vont bouger. En effet, la CAF sanctionne les fausses déclarations d’adresse et de localisation. Cela fait deux ans et demi que cette famille a menti à la CAF. En tout, ils ont profité de 41 210 € d’allocations familiales et d’allocation de rentrée scolaire. Sans oublier les 15 000 euros d’APL et les 3 512 € de revenu de solidarité active (RSA).

Pour couronner le tout, la famille a aussi reçu 358 euros de prime de fin d’année. Ce qui nous fat un total de 61532 euros d’aides sociales détournées. Le couple sera alors convoqué devant le tribunal le 2 septembre pour une reconnaissance préalable de culpabilité.

Comment bénéficier des aides sociales ?


Tout le monde ne peut être bénéficiaire d’aides sociales. En effet, il existe des critères précises pour pouvoir en jouir. D’abord, les personnes en haut de la liste sont ceux ayant un revenu faible ou nul (RSA). Mais il faut souligner que la personne doit être un citoyen qui réside en France.

Cette résidence doit se faire d’une manière stable. En d’autres termes la personne doit vivre en France au moins six mois par an. De plus, si elle a déjà droit à une autre aide, elle n’aura pas droit à cette prestation.