À la suite de son interview avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Alain Delon torpillé par Véronique Genest réagit. Dans ce sens, cette fameuse interview qui l’a totalement ulcéré a été diffusé hier sur TV5 Monde. Apparemment, Véronique Genest profondément touchée par les propos du célèbre acteur ne manque pas de s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Une interview en cause


En effet, la chaine TV5 Monde propose à ses fidèles téléspectateurs de suivre cet échange entre le président ukrainien et l’acteur.

Dans ce sens, le réalisateur et producteur de cinéma franco-suisse de 86 ans ne s’est pas rendu à Kiev pour autant.
Et pourtant, le magazine France Dimanche affirme le contraire rendant inquiets les fans de l’acteur émérite.

Apparemment, cette fameuse interview avec Volodymyr Zelensky diffusée hier sur TV5 Monde se déroule en visio conférence.
Par la suite, Alain Delon a été torpillé par Véronique Genest qui partage son point de vue sur les réseaux.

Les confidences d’Alain Delon


En effet, Alain Delon torpillé par Véronique Genest affirme durant l’interview que Volodymyr Zelensky était un frère d’arme.

Dans ce sens, le réalisateur et producteur de cinéma franco-suisse comme le président ukrainien ont commencé en tant qu’acteurs.
Apparemment, l’acteur émérite de 86 ans rajoute que son frère d’arme a eu une plus belle fin de carrière.

Par la suite, son invité rétorque en affirmant qu’il aurait voulu avoir une carrière aussi géniale que son hôte.
Notamment, Volodymyr Zelensky rajoute que le public adore Alain Delon et il le considère également comme une autorité et un immense acteur.

Alain Delon torpillé par Véronique Genest


En effet, Véronique Genest ne semble pas beaucoup apprécier cet échange entre Alain Delon et Volodymyr Zelensky.

Dans ce sens, elle n’hésite pas à torpiller le réalisateur et producteur de cinéma franco-suisse de 86 ans sur les réseaux.
Apparemment, l’actrice française de 66 ans ne parvient pas à visionner le programme qu’elle trouve trop triste jusqu’à la fin.

Notamment, elle écrit « Que dire à part quelle tristesse, je n’ai pas pu aller au bout ».
Par ailleurs, Véronique Genest préfère se souvenir de Delon au bord de la Piscine avec son Borsalino sous un Plein soleil.