Finalement, le prince Albert de Monaco avait décidé de rendre visite à son épouse Charlène de Monaco en Suisse. Cette fameuse première visite tant attendue ne semble pas se dérouler exactement comme le prince l’aurait prévu faute de temps. Les retrouvailles n’ont duré que quelques heures après un très long moment de séparation pour ce traitement qu’elle suit.

Vladislav Doronin, ce grand ami de Charlène et Albert de Monaco


Effectivement, pendant ce moment très sombre dans sa vie, Charlène de Monaco souffrait plus de solitude que de maladie.
Cependant, et heureusement pour elle, son ami Vladislav Doronin la soutenait durant cette épreuve, exactement ce dont elle avait besoin.
Notamment, France Dimanche nous rapporte comment leur ami avait remonté le moral de Charlène en Afrique du Sud en octobre.
Apparemment, après le retour de l’épouse du prince Albert au Rocher, Vladislav Doronin avait gardé ses distances, selon les proches.
Plus précisément, depuis près de huit mois qu’ils n’ont plus reçu de nouvelles concernant cet ami du prince Albert de Monaco.

Un soutien au moment où elle en avait besoin


En effet, le milliardaire russe se trouvait en Afrique du sud quand la princesse traversait cette épreuve de sa maladie.
Apparemment, Vladislav Doronin avait volé au secours de Charlène de Monaco qui se sentait abandonné à l’époque et l’a soutenue.
Notamment, il voulait l’aider à la « sortir du feuilleton cauchemardesque dans lequel elle a été happée ces derniers mois ».
Dans ce sens, certains observateurs se retrouvent perplexes par rapport à cette situation et la relation qui existe entre-eux.
Cependant, l’épouse du prince Albert de Monaco et son ami russe ne partagent rien de plus qu’une bonne relation amicale.

Le prince Albert de Monaco et les enfants en première visite


Dernièrement, la princesse Charlène de Monaco suit traitement en s’isolant en Suisse en raison d’une fatigue générale physique et morale.
Apparemment, pour lui rendre visite, il faut demander préalablement l’avis des médecins qui s’occupent d’elle, et uniquement les intimes.
Par ailleurs, le magazine Oggi nous avait rapporté que cet ami russe Vladislav Doronin avait pu la voir en Suisse.
Cependant, le magazine Voici dément cette affirmation et soutient que les premières personnes autorisé pour la voir étaient sa famille.
Notamment, elle avait partagé un petit moment de partage avec son mari le prince Albert de Monaco et ses enfants.