Son geste confiant envers Charlène de Monaco représente pour le prince Albert de Monaco un danger écarté à Roc Agel. Dans ce sens, le prince souverain prend la décision de laisser son épouse s’installer avec les jumeaux Jacques et Gabriella. En même temps, son cher époux considère la première dame de Monaco dépressive comme un éventuel danger pour leurs enfants.

Albert de Monaco danger écarté à Roc Agel


En effet, la rédactrice en chef de Voici affirme pour le prince Albert de Monaco un danger écarté à Roc Agel.
Dans ce sens, Marion Alombert affirme qu’en plus de l’infection ORL, un autre motif justifie le séjour en Afrique du Sud.

Apparemment, la maman de Jacques et Gabriella suit un traitement pour surmonter une addiction à certains types de médicaments.
Notamment, la journaliste confie lors d’une interview accordée à RTL qu’il s’agit des somnifères que la première dame prend souvent.

En même temps, elle rajoute même que la première dame monégasque souffre d’une dépression depuis un très long moment.

Ce geste confiant envers Charlène


En effet, Charlène de Monaco qui parait totalement rétablie suit un traitement faute de sa dépendance aux d’antidouleurs et somnifères.
Dans ce sens, cette addiction engendre une crise au cours de laquelle la princesse de Monaco blesse sa dame de compagnie.

Par conséquent, la maman de Jacques et Gabriella représente un danger pour son entourage, particulièrement ses jumeaux de 7 ans.
Par ailleurs, l’isolement de sa chère épouse représente pour le prince Albert de Monaco un danger écarté à Roc Agel.

Et pourtant, l’ancienne nageuse vient tout juste de rentrer après quelques mois de thérapie en Suisse pour épuisement physique et moral.

La véritable raison de son isolement


En effet, le prince Albert confie que son épouse a du mal à dormir et à manger depuis plusieurs jours.

D’un autre côté, le magazine France Dimanche affirme que la décision de l’isoler à Roc Agel provient du prince souverain.
Dans ce sens, le papa de Jacques et Gabriella prend cette décision dans le but de protéger ses jumeaux.

Notamment, en attendant que l’état de santé de la princesse Charlène de Monaco se stabilise et que les crises disparaissent.
Par conséquent, face à l’évolution de la première dame actuellement hors de danger, il laisse les enfants séjourner à Roc Agel.