Les médias dénoncent les gestes d’Albert de Monaco ignoble avec Charlène aboutissant à ces rumeurs sur l’implosion du couple. Notamment, nous allons nous concentrer sur un événement qui se déroule au retour de la première dame en novembre dernier. Dans ce sens, après un très long séjour en Afrique du Sud, ce geste intolérable de son époux énerve la princesse.

Albert de Monaco ignoble avec Charlène


En effet, la première dame de Monaco rentre finalement sur le Rocher après un très long séjour dans son pays natal en novembre.
Dans ce sens, la maman de Jacques et Gabriella se retrouve coincée dans ce pays en raison d’une infection ORL.

De plus, durant ces huit longs mois d’hospitalisation, la princesse de Monaco se languit de ses jumeaux de sept ans.

Et pourtant, à son retour le prince Albert de Monaco ignoble avec Charlène lui prive de ces retrouvailles tant attendues.
Notamment, il l’empêche de passer du temps avec eux comme ce retour sert juste à calmer les rumeurs d’une crise conjugale.

Ce geste intolérable


En effet, le magazine Neue Post revient sur cet épisode pour dénoncer le prince Albert de Monaco ignoble avec Charlène.
Dans ce sens, à peine rentrée sur le Rocher, la première dame se retrouve internée au sein de l’hôpital Princesse-Grace.

En même temps, Ici Paris rapporte également la même situation en rajoutant que le jour suivant son arrivée elle s’éclipse.
Apparemment, à son retour en novembre, la princesse Charlène de Monaco ne peut pas passer du temps avec ses enfants.

Notamment, le papa de Jacques et Gabriella décide de les emmener avec lui pour assister à l’exposition universelle de Dubaï.

La réplique du prince Albert face aux rumeurs


En effet, cette situation attire encore plus l’attention des observateurs prédisant une implosion du couple princier.

Dans ce sens, ils estiment que le prince Albert de Monaco effectue ce voyage par exprès pour blesser la première dame.
Notamment, par ce geste du papa de Jacques et Gabriella qui affecte la princesse, les internautes le traitent de goujat.

Par la suite, le prince souverain affirme dans Monaco-Matin que son épouse encore fragilisée par sa maladie doit se reposer.
Par conséquent, il décide de l’envoyer à l’étranger pour qu’elle puisse se rétablir en toute sérénité et prévoit une visite.