Avec Charlène de Monaco amaigrie, Albert de Monaco reste réticent à l’idée de la laisser rentrer au Palais. Même si elle a l’air d’aller mieux, c’est surtout sa masse corporelle qui inquiète encore son mari. Son isolement en Suisse pourrait être alors prolongé si cela ne tenait qu’à son mari.

Charlène de Monaco amaigrie, un vrai dilemme


Contrairement à ce qu’on peut croire, ce n’est pas à cause de la chirurgie esthétique qu’elle a été internée. Charlène de Monaco n’est pas défigurée par contre elle est très maigre, elle a perdu 4 kilos en quelques temps seulement.

Royal Central précise la raison de son anorexie en suivant une déclaration du magazine People. Une proche de la princesse a fait une confidence sous l’anonymat. Aujourd’hui, elle ne pèse plus que 46 kilos depuis qu’elle est revenue d’Afrique du Sud, son pays natal.

Une nutrition effroyable


Avec sa maladie en lien avec l’ORL, Charlène de Monaco s’est gravement amaigrie en quelques temps seulement. En plus, à cause de sa fatigue physique et morale, elle a encore perdu plus d’appétit.

Charlène de Monaco s’est alors nourrie à la paille et elle a arrêté d’avaler les aliments solides. Une proche de la famille a confirmé son état sous couvert d’anonymat. Pour expliquer cette perte de poids inquiétante, une anorexie mentale est prononcée. En Suisse, elle aurait besoin d’une prise en charge mixte avec des médecins et les nutritionnistes. Mais en plus des psychiatres mais aussi les psychologues.

Un traitement pour régulariser sa masse corporelle


Albert de Monaco a alors déclaré que la plus grande priorité est de lui rendre son poids normal. Il ajoute qu’il faut traiter ensuite sa souffrance d’ordre psychologique. Ses problèmes psychologiques ont des conséquences sur ses relations sociales avec ses proches.

Son mari s’est alors confié à Paris Match, et il a déclaré que tout a débuté avec son ORL. Ensuite, il a annoncé que les médias ont décidé de contribuer à une explication plausible. Il a exigé à ce qu’on laisse sa femme tranquille au moment où elle était revenue sur le Rocher avant de partir pour la Suisse.

Ensuite, la famille n’a pas révélé l’endroit exact où Charlène de Monaco était internée.