Le Prince Albert de Monaco reste ultra protecteur avec sa fille ainée, Jazmin Grace. Elle ne peut pas paraître sur les réseaux sociaux à cause d’une menace qui risque de l’impacter. Le souverain de la principauté affronte précisément une tentative de déstabilisation.

Albert de Monaco reste ultra protecteur avec sa fille ainée


Jazmin Grace peut en effet devenir la cible de plusieurs personnes malfaisantes. Albert de Monaco reste ultra protecteur avec sa fille ainée, car elle peut affronter de nombreuses menaces. Il décide de le réduire complètement au silence à la suite de sa reconnaissance. Elle doit nécessairement subsister loin des réseaux sociaux.

La fille ainée d’Albert de Monaco grandit en effet très loin de la principauté. Elle s’installe précisément à Palm Desert et Orange County, en Californie. Sa mère, Tamara Rotolo, élève justement la chanteuse et actrice seule, elle bénéficie par la suite d’une vie loin des projecteurs. Jazmin Grace connait depuis toujours son père, mais ne le rencontre qu’à l’âge de 11 ans.

La fille ainée de Albert de Monaco rencontre son père qu’à un âge avancé


Jazmin Grace croise son père à un âge déjà un peu avancé. Elle le retrouve à l’occasion d’un déplacement dans la principauté monégasque. Le magazine Paris Match dévoile effectivement son existence dans le temps. D’ailleurs, l’époux de Charlène de Monaco prend donc la décision de reconnaitre officiellement sa fille et d’assumer ses responsabilités.

La rencontre tourmente évidemment la vie de Jazmin Grace pendant un certain temps. Elle se projette d’un coup sur le devant du public, et les paparazzis la harcèlent sans cesse. Elle se confie en effet dans le magazine américain Harper’s Bazaar concernant la période difficile qu’elle traverse. Jazmin Grace dévoile qu’à 14 ans pendant qu’elle se prépare pour le lycée les médias apprennent pour son père et sa fille. Elle rajoute que ça reste une époque pénible pour n’importe qui, mais elle s’habitue facilement.

Jazmin Grace reste discrète à la demande de son père


La jeune fille révèle dans le magazine qu’elle s’attend à vivre cette situation un jour ou l’autre. Aujourd’hui effectivement, elle ne peut plus paraître sur les réseaux sociaux et doit fermer ses comptes. D’ailleurs, cette circonstance ne demeure pas une vengeance de Charlène de Monaco, mais un ordre direct de son père. L’hebdomadaire en version allemand de In Touch dévoile qu’il craint pour sa sécurité à la suite des vautours qui se cache derrière Les Dossiers du Rocher.

C’est en effet un média particulier qui traite des dénonciations qui se médiatise fortement et rapidement. Le Prince Albert de Monaco livre des confidences concernant cela dans le magazine Monaco-Matin. Il révèle qu’il condamne cette campagne offensante et anonyme qui divulgue des rumeurs mensongères envers les serviteurs de la principauté. Il continue de mentionner que ces comportements demeurent inacceptables et peuvent engendrer des tentatives de déstabilisation. Une enquête reste ouverte à Monaco et Paris pour trouver le commanditaire, dévoile-t-il.