Entre le mois de mai et le mois d’octobre 2022, Sciensano et l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers ont aperçu le moustique tigre asiatique en Belgique.

Une découverte qui fait peur.


Les moustiques sont des insectes détestés par la grande majorité des hommes. En effet, en raison des bruits qu’ils émettent ainsi que leurs piqûres, elles sont chassées. Mais plus encore, certaines d’entre elles transportent et transmettent diverses maladies. Ainsi, cette présence de moustique tigre asiatique en Belgique alarma les scientifiques.

En effet, selon le constat de Sciensano et de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT) il s’agit d’une situation effrayante. Leurs recherches ont démontré qu’en Belgique, ces bestioles étaient en grand nombre à 12 endroits différents. Il s’agit là d’un phénomène aussi inattendu qu’horrible.

Le moustique tigre asiatique commence déjà à faire des dégâts


Javiera Rebolledo, épidémiologie et responsable de projet chez Sciensano se confie. Selon leurs observations, le moustique tigre asiatique a déjà commencé à se reproduire. Cela signifie que l’environnement où il se trouve lui convient parfaitement. Ainsi, il sera bientôt en très grand nombre d’ici quelques semaines.

Mais plus encore, Isra Deblawe rajoute que certains œufs ont déjà éclos. D’ailleurs, certaines larves ont déjà atteint l’âge adulte et commentent à faire des ravages. En effet, les jardins des citoyens en sont déjà victimes. Ainsi, l’entomologiste à l’IMT termine en disant que cette espèce pourrait très bientôt s’implanter complètement en Belgique.

Le moustique tigre asiatique, une nuisance pour l’homme


En plus de détruire les jardins, le moustique tigre asiatique s’attaque aussi à l’homme. En effet, comme tous les moustiques, elle pique. Mais plus encore, elle transmet des maladies. Ainsi, elle transporte des virus comme la dengue, le chikungunya ou encore le zika. Pour ce faire, il suffit au moustique de piquer une personne infectée puis transmettre la maladie en piquant un autre individu.

Ainsi, Sciensano alerte tous les citoyens de Belgique. En cas de découverte de spécimen à partir de la mi-avril 2023, prévenez l’institut à travers ce lien : https://surveillancemoustiques.be/.