Alerte flash info, un bébé d’à peine un an tombe dans la piscine familiale et finit par perdre la vie à l’hôpital. Dans ce sens, le bébé profite d’un petit moment d’inattention de ceux qui la surveille pour s’aventurer près de la piscine. Par la suite, sa chute dans cette piscine qui n’est pas très profonde provoque un arrêt cardio-respiratoire aboutissant au décès.

Alerte flash info : nouvelle tragédie


En effet, cette alerte flash info rapporte une nouvelle tragédie qui s’est produite près de Lille.

Dans ce sens, il s’agit d’un bébé d’à peine un an qui meurt en raison de sa chute dans une piscine peu profonde.
Apparemment, cette affaire capte l’attention du public comme les décès d’enfants par faute d’inattention ne cesse de s’accroitre dernièrement.

Notamment, la petite fille s’approche de la piscine profitant de quelques secondes d’inattention des adultes censés la surveiller.
Par ailleurs, cette chute dans cette piscine qui se déroule au domicile familial entraîne un arrêt cardio-respiratoire chez le bébé.

Un arrêt cardio-respiratoire


En effet, ce bébé qui tombe dans cette petite piscine peu profonde subit un arrêt cardio-respiratoire après sa chute.

Dans ce sens, le magazine La Voix du Nord ne manque pas rapporter cette alerte flash info sur cet incident.
Apparemment, les pompiers qui arrivent très rapidement sur les lieux tentent de réanimer le cœur de la petite fille.

Par la suite, ils décident d’emmener la fillette d’urgence à l’hôpital le plus proche en la transportant par hélicoptère.
Notamment, les médecins tentent de sauver ce bébé d’à peine un an des séquelles de la noyade mais en vain.

Ce bébé qui tombe dans la piscine meurt


En effet, la petite fille ne survit pas, sa famille annonce officiellement son décès le vendredi 19 août dernier.

Dans ce sens, le parquet demande d’ouvrir une enquête dans le but de déterminer les raisons du décès de ce nourrisson.
Notamment, cette enquête vise à répondre à la question qui titille actuellement s’il s’agit réellement d’un accident domestique.

D’un autre côté, un bébé d’à peine un mois aurait subi des coups portés au crâne et à la poitrine à Montargis.
Apparemment, cet acte obscur de l’infanticide qui provoque la mort prématurée des enfants provoque cette méfiance de la justice.