Dans une interview octroyée à TVMag, Jacques Legros s’est livré à quelques confidences choquantes concernant sa position de remplaçant de Jean-Pierre Pernaut. Et force est de constater que l’illustre énergumène ne compte tout simplement pas échanger sa position.

En effet, voilà bientôt vingt-deux ans que Jacques Legros est le joker du légendaire Jean-Pierre Pernaut sur la première chaîne française. A partir de cette semaine-ci, il récupère les commandes du JT de 13 heures durant tout l’été sur TF1. Une occasion de discuter du Covid-19, ainsi que du confinement engendré.

Jacques Legros ne souhaite vraiment pas devenir une célébrité


Jacques Legros est revenu sur le tragique événement de l’année 2020, à savoir la pandémie et la crise sanitaire. « Avant le confinement, Thierry Thuillier, le patron de l’information, m’avait dit: ‘Rentre à Paris, parce que, s’il arrive ce qu’on pense, il va falloir mettre Jean-Pierre à l’abri et je risque de t’appeler la veille pour le lendemain’. Finalement tout cela a duré presque trois mois. »

En juin passé, Jean-Pierre Pernaut a repris son JT, octroyant le rôle de second à Jacques Legros. On peut dire que ce dernier est réellement fier de son statut, lui permettant de faire autre chose en parallèle.

Ravi d’être le Joker de Jean-Pierre Pernaut


Si on suit la logique, Jacques Legros devrais complètement remplacer Jean-Pierre Pernaut dans le cas d’un départ. Toutefois, à 68 ans, Jacques Legros ne rêvasse pas de popularité. Il se limite d’être le Joker de Jean-Pierre Pernaut : « Ceux qui pensent que ma popularité pourrait dépasser celle de Jean-Pierre Pernaut se trompent. Jean-Pierre est une star. Moi, je suis juste connu, c’est tout… »

Aussi : « …Je fais mon métier avec bonheur, j’écris des livres, je me passionne pour le vin, je gère ma société et j’accompagne les gens que j’aime. J’ai 69 ans, je suis libre et pas prêt de renoncer à ma liberté. »