Après les confidences de Camille Kouchner sur son beau-père, Alexandre Lamy a fait part de ses réactions sur Instagram.

L’affaire Olivier Duhamel


Après ces accusations, Olivier Duhamel s’est fait très petit. Effectivement, c’est dans son ouvrage qui est sorti le7 janvier dernier, que sa belle-fille Camille Kouchner l’accuse d’inceste. Ainsi, elle annonce qu’il aurait agressé sexuellement son frère jumeau depuis qu’il avait 14 ans. Des agressions qui sont devenues un grand secret de famille. Mais, à l’âge de 45 ans, la fille de Bernard Kouchner et Evelyne Pisier a fait le choix de tout divulguer. Ainsi, elle a couché ce grand secret familial dans un ouvrage intitulé « La Familia Grande ». Le politologue a donc fait le choix de quitter ses fonctions et de se faire très discret. Bien évidemment, cette affaire a suscité de vives polémiques en ce moment.

Lors de son entretien auprès du JT de 20h de TF1 ce dimanche, Brigitte Macron avait évoqué le sujet des agressions sexuelles. « C’est difficile, c’est courageux de s’exprimer […] tant que ça reste dissimulé, le silence c’est la mort de l’acte. Donc il faut absolument que ces actes soient découverts, et que ces actes ne soient pas tus », déclare la première dame.

La réaction d’Alexandra Lamy


Ce 17 janvier dernier, Alexandra Lamy a aussi fait part de son avis vis-à-vis de cette affaire via un post sur les réseaux sociaux. Pour elle, parler de ce genre de chose exige du courage.

« Bouleversée par les témoignages #metooinceste je salue votre courage », a-t-elle débuté. « Nous vous écoutons et bien évidemment nous vous croyons », ajoute-t-elle par la suite. Elle souligne aussi que l’impunité contre les agressions sexuelles ne doit plus être.

« Nous devons changer les lois, nous devons défendre nos enfants », indique-t-elle. En même temps, elle incite les internautes à signer et à partager la pétition mise en ligne pour cette cause. Notant que la comédienne est membre du collectif féministe #NousToutes, qui combat toutes sortes de violences. Vraisemblablement dans sa publication, elle tenait aussi à saluer le travail de Muriel Salmona, psychiatre et présidente de l’Association Mémoire traumatique et victimologie. En réalité, elle admire fortement son sens du combat et du courage.

« À toi, future victime d’inceste, je suis désolée, car tu vas subir une agression sexuelle. Le coupable sera l’un des membres de ta famille… », conclut-elle.