L’émission Télématin a été brutalement coupée par une publicité quand Alexandra Pizzagali critiquée décrit l’auteur de l’attentat de Nice. L’humoriste Alexandra Pizzagalli a intégré l’équipe de Télématin, déjà composée de Julia Vignali, Thomas Sotto, Damien Thévenot et Maya Lauqué. Lors de sa première prestation sur le plateau, l’humoriste a rencontré quelques problèmes techniques, de plus, Alexandra provoque un malaise.

Une spécialiste d’humour noir


En effet, Alexandra Pizzagali critiquée est une humoriste française originaire d’Italie, Bretagne et Normandie née en 1988, à Paris.

Après des études de communication et de publicité, elle fréquente le cours Florent ainsi elle y prend des cours de théâtre pendant deux ans. Spécialiste de l’humour noir, son spectacle met nous raconte la femme enceinte et tous ses travers ainsi elle remporte un succès.

Elle le joue à Paris puis dans différents pays et même pour  l’ouverture officielle du très célèbre Festival du Rire à Draguignan.

Sur le plateau de Télématin


En effet, le premier jour dans Télématin a mal commencé pour Alexandra,la première chronique que l’humoriste a présenté sur France 2 ne passe pas.

Elle se souvient toujours de sa première chronique sur le plateau de Télématin également elle a choqué de nombreux téléspectateurs. Les gens n’ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux à son humour noir suite aux attentats de Nice de 2016.

Elle a dressé un portrait du terroriste Mohamed, dans un humour scabreux, elle a pris la défense de l’auteur de l’attentat. Je suis là, pour le défendre, je vais m’y employer, a ajouté Alexandra Pizzagalli critiquée en direct sur Télématin.

Alexandra Pizzagali critiquée s’exprime


Enfin, dans une publication sur son compte Instagram, l’humoriste tient à apporter sa propre mise au point concernant cette situation malaisante.

Premier direct, les publicités étant programmées à la minute près ont été envoyées avant que j’aie pu finir ma chronique. Elle affirme sur les réseau sociaux que la production de Télématin ne l’avait pas coupé volontairement. Par conséquent, l’humoriste s’obstine à vouloir continuer sa chronique malgré la réaction négative des téléspectateurs.

La direction de France Télévisions présente ses excuses et exprime leur solidarité avec les victimes de l’attentat de Nice.