À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Amel Bent a partagé avec ses fans plusieurs clichés personnels. En effet, la chanteuse a voulu rendre hommage à toutes les femmes de sa vie.

Amel Bent met en avant les femmes de sa vie


Comme d’habitude, la journée du 8 mars marquait la journée internationale des droits des femmes. En effet, cette dernière met en avant la lutte pour les droits des femmes. Notamment, elle met en honneur la réduction des inégalités par rapport aux hommes. Plusieurs célébrités ont profité de l’occasion pour afficher leur soutien aux femmes. À l’exemple d’Ingrid Chauvin, Enora Malagré ou encore Shy’m. Pour sa part, Amel Bent a décidé de mettre en lumière le rôle des femmes dans sa vie personnelle.

Pour la jury de The Voice, elle a tenu à rendre hommage aux femmes de sa vie. Ces dernières sont sa maman, sa sœur et ses filles. De ce fait, elle a partagé plusieurs clichés intimes. En légende, Amel Bent avait écrit : «Ma loyauté́ envers les femmes est surement un des liens le plus puissants de mon existence. Chaque parcelle de moi, je l’ai construite avec ou pour une femme».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Amel Bent (@amelbent)

«Les femmes de ma vie ne m’ont pas appris à détester les hommes»


Ce lundi 8 mars, Amel Bent a rédigé un message très fort pour exprimer sa gratitude envers les femmes de sa vie. Sur son compte Instagram, la compagne de Patrick Antonelli avait écrit : «Les femmes de ma vie ne m’ont pas appris à détester les hommes au contraire, mais elles m’ont appris à m’aimer plus, pour ne jamais tolérer l’humiliation, la violence et l’abus de pouvoir». Avec ce texte très puissant, la chanteuse a partagé avec ses abonnés des clichés très intimes. Sur ces derniers, on pouvait la voir encore enfant aux côtés d’une personne qui semble être sa grand-mère. Ou encore, Amel Bent chahute avec l’une de ses filles. Il n’en est pas moins des photos de sa maman et de sa sœur. En effet, elles sont les modèles pour la participante des Enfoirés.

Elle avait expliqué : «Les femmes de ma vie ne m’ont pas appris à détester les hommes au contraire, mais elles m’ont appris à m’aimer plus, pour ne jamais tolérer l’humiliation, la violence et l’abus de pouvoir». Finalement, la chanteuse de 35 ans avait conclu : «Quand je regarde ces femmes, je m’interdis de subir et surtout je m’interdis de m’interdire le bonheur».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Amel Bent (@amelbent)