Amel Bent aurait-elle divorcé de son mari Patrick Antonelli, tandis que ce dernier est en ce moment jugé pour « corruption et blanchiment » ? Ce sont les bouleversantes révélations faites par nos collègues de Public dans leur édition de ce vendredi 26 juin 2020. Zoom sur les détails de l’affaire !

A l’heure actuelle, la vie de l’univers entier est perturbée par la prolifération de la pandémie du Covid-19. Tous les secteurs personnels comme professionnels sont touchés par la crise. Cependant, pour Amel Bent et son mari Patrick Antonelli, c’est vraiment une toute autre situation. Les deux tourtereaux sont dans de très mauvaises passes.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?


Patrick Antonelli est accusé de « corruption et blanchiment« . En réalité, il est l’ancien gérant d’une auto-école à Neuilly. Il était à la tête d’une manège de trafic de faux permis de conduire qu’il a lancée en partenariat une employée de la préfecture des Hauts-de-Seine.

La majorité de ses clients sont des stars extrêmement connues. Elles le paient dans les 10000 à 12000 euros par permis, sans avoir à suivre des leçons ou passer des examens de conduites. En dépit des charges considérables qui pèsent sur son époux, Amel Bent continue toujours de le soutenir.

Le couple est désormais divorcé ?


Durant l’audience du 17 juin, Gala a déclaré que Patrick Antonelli aurait « déposé une déclaration de revenus séparée » de celle d’Amel Bent. Le juge le questionnait à ce sujet. L’accusé répondit : « Parce que nous avons divorcé ». Ce divorce a pour but de protéger tous les biens d’Amel Bent.

En effet, l’avocat d’Antonelli a véritablement confirmée leur divorce. Selon Public : « Le procureur a requis une forte amende contre mon client, alors qu’il a déjà été condamné l’an passé pour fraude fiscale à verser plusieurs centaines de milliers d’euros. Une somme qu’il n’est pas en mesure de rembourser. (…) Et comme vous le savez, il a divorcé à l’amiable l’an passé. Car ce n’est pas à sa femme de payer. »