Amel Bent en piteux état à la Star Academy est l’invitée de la Star Academy pour le prime de ce soir. Tout porte qu’à croire qu’elle fait face à quelques ennuis de santé. Apparemment, elle souffrirait d’une bronchite ou une extension de voix en raison de ses nombreux shows.

Amel Bent en piteux état


Pour le prime de la Star Academy, l’émission toujours présentée par Nikos Aliagas, Amel Bent figure parmi les artistes invités. Mais elle n’était pas au top de sa forme durant son passage. Elle était apparue un peu fragilisée. Il se murmure qu’elle serait aux prises de quelques soucis de santé.

Une bronchite ou une extinction de voix serait en cause à la suite de ses nombreux spectacles.

D’ailleurs, les téléspectateurs du programme star de TF1 qui sont très présents sur les réseaux sociaux sont nombreux à remarquer son mal-être durant le cinquième prime.

Les fans de l’émission se mobilisent sur la Toile à la suite de la prestation d’Amel Bent


Selon un fan de l’émission qui s’est emparé de son compte Twitter, la chanteuse doit avoir un souci de santé puisqu’elle n’a jamais chanté comme ça auparavant.

En effet, lors d’un trio entre Amel Bent, Enola et Léa, la mère de famille est dépassée par les deux académiciennes. On peut lire sur Twitter, « Enola et Léa qui ont mieux chanté la chanson d’Amel Bent qu’elle-même whaaat ». Ou encore « La voix de Léa est plus proche d’Amel Bent qu’Amel Bent aujourd’hui ».

Très active sur les réseaux sociaux, la mère de trois enfants n’a pas commenté ces allégations et n’a pas révélé la cause de son mal-être. Par la suite, lors d’un master class au château avec les élèves le lendemain, Amel Bent a confié qu’elle souffre d’une bronchite.

Les conseils de Yanis Marshall

De son côté, Enola semble avoir été décomplexée par son professeur de danse, Yanis Marshall. En effet, ce dernier a souligné ce qu’il entend transmettre aux élèves. Il tient à préciser aux académiciens que le charisme se travaille. Ainsi, ils doivent s’accepter tels qu’ils sont, faire avec ce qu’ils ont.

Le danseur professionnel tient à leur rappeler qu’il n’est pas nécessaire de se comparer aux autres ni s’excuser en permanence d’être là. Pour briller, surtout dans la danse, il ne faut surtout pas avoir peur, a conclu Yanis Marshall.