Le participant dans The Voice saison 3, Amir handicapé à vie partage des révélations sur ce mal qui le ronge. Dans ce sens, cet auteur franco-israélien séduit le public par son charme mais également par son talent incroyable malgré tout. Mais encore, ce jeune homme de trente-sept ans arrive 6ème en représentant la France au concours de l’Eurovision en 2016.

Révélations sur ce mal qui le ronge


En effet, Amir handicapé à vie soutient des causes qui lui tiennent à cœur comme pour l’association Urgence Homophobie.

Apparemment, le chanteur fait partie des 70 stars réunies pour soutenir cette association et participe dans la chanson De l’amour.
Par ailleurs, il se retrouve dans l’émission Les bons chanteurs présentée par Jarry sur TF1 en jury en 2020.

D’un autre côté, l’auteur franco-israélien joue également dans le film Adorables tout en préparant sur troisième album.
Mais encore, il collabore avec Sia sur la chanson 1+1 sans oublier d’aider Jenifer sur les All Stars de The Voice.

Amir handicapé à vie


En effet, Amir handicapé à vie a un sourire contagieux en toute circonstance que son public apprécie fortement chez lui.

Et pourtant, le papa du petit Mikhaël cache un grand secret depuis son enfant sur ce mal qui le ronge.
Dans ce sens, le célèbre chanteur confie dans le cadre d’une interview qu’il n’entend que de l’oreille gauche.

Apparemment, l’auteur franco-israélien rajoute que la technologie médicale d’aujourd’hui ne parvient pas à corriger cette déficience malgré sa grande évolution.
Notamment, les fans de ce célèbre chanteur ne se doutent même pas de ce problème d’audition dont souffre leur idole.

Un artiste exceptionnel


En effet, Amir réussit à intégrer la finale de The Voice en 2014 malgré ce handicap depuis sa naissance.

Dans ce sens, pour l’auteur franco-israélien cette déficience rend sa vie quotidienne particulièrement difficile durant son enfance.
Apparemment, son oreille défectueuse n’avait pas le même aspect que l’autre, il a subi une intervention chirurgicale pour rectifier cette anomalie.

Par la suite, il réussit à accepter sa différence et ne la considère plus comme un handicap, un blocage pour s’épanouir.
Néanmoins, l’artiste évite les endroits trop bruyants pour préserver son oreille gauche qui fonctionne toujours très bien.