Après 21 ans de bons et loyaux services en tant qu’envoyée spéciale, Angelina Jolie quitte le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés. Dans ce sens, la célèbre actrice hollywoodienne renonce à son poste mais souhaite continuer ses actions humanitaires pour les réfugiés. En même temps, ces deux décennies de travail auprès des Nations unies représentent une expérience humanitaire incroyable qu’elle souhaite poursuivre.

21 ans de service en tant qu’envoyée spéciale

En effet, Angelina Jolie quitte le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés après deux décennies de loyaux services.

Dans ce sens, la célèbre actrice hollywoodienne souhaite changer d’actions en décidant de s’engager directement avec les réfugiés.
Par conséquent, elle renonce à son rôle d’envoyé spécial auprès des Nations unies pour travailler différemment dans le domaine humanitaire.

En même temps, elle vise des questions humanitaires plus larges en décidant de suivre cette nouvelle perspective dans son travail.
Par ailleurs, la cause des conditions de vie des réfugiés lui tient particulièrement à cœur depuis toujours.

Angelina Jolie quitte le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés


En effet, Angelina Jolie quitte le Haut commissariat de l’ONU après 20 ans de travail au service des réfugiés.

Dans ce sens, la célèbre actrice hollywoodienne estime que c’est le bon moment pour changer son approche dans son travail.
Apparemment, la figure emblématique du cinéma hollywoodien souhaite s’engager directement auprès des réfugiés par le biais des diverses organisations locales.

Notamment, celle qui a toujours soutenu les actions humanitaires de HCR évoque son projet dans le cadre d’un communiqué.
D’un autre côté, Filippo Grandi, le patron du HCR ne manque pas de remercier l’actrice pour son engagement envers les réfugiés.

Une expérience humanitaire incroyable


En effet, la célèbre actrice hollywoodienne a effectué plus de 60 missions sur le terrain pendant ces 21 années de service.

Dans ce sens, Angélina Jolie n’hésite pas à se servir de sa notoriété pour capter l’attention des médias.
Notamment, dans le cadre de ses déplacements à la cause des réfugiés avec le HCR son partenaire de toujours.

Apparemment, elle se rend au Yémen et au Burkina Faso pour rencontrer des personnes déplacées et connaitre leur condition de vie.
Par ailleurs, le communiqué affirme que ces-derniers endurent deux des situations d’urgence les plus sous-financées et les moins signalées au monde.