Comme son mari a été accusé d’agressions sexuelles, Anne Nivat ignore Fanny Agostini. Comme elle est journaliste et spécialiste de la Russie, elle se focalise plus sur son travail. Un moyen plutôt judicieux de ne pas faire face à la situation actuelle.

Une accusation qui chamboule tout


Que ce soit Anne Nivat ou une autre, il est impossible qu’elle ne soit pas accusée par l’accusation portée à l’encontre de son mari. De plus, ce n’est pas n’importe quelle accusation mais quelque chose qui porte atteinte à la pudeur et à la sensibilité.

Jean-Jacques Bourdin est en effet accusé d’agression sexuelle sur une de ses anciennes collègues. Il y a quelques semaines de cela, le journaliste a été mis à pieds par la chaîne de télévision. C’est un coup dur pour la famille, qui reste abasourdie par cette accusation.

Une échappatoire, Anne Nivat ignore et se rabat sur son travail


Les tensions en Ukraine sont sous la responsabilité et la gestion de la Russie. Anne Nivat, se charge de faire plusieurs interventions dans ce pays. Bien qu’elle soit passionnée par son travail, il est indéniable que c’est aussi un moyen de se détourner des accusations contre Jean-Jacques Bourdin.

Pendant quelques temps, au début de cette affaire, l’identité de la présumée victime est tenue dans l’anonymat. Mais aujourd’hui, elle se révèle au grand jour, et il s’agit de Fanny Agostini. C’est une journaliste et une animatrice de télévision et une ancienne collègue de travail de Jean-Jacques Bourdin.

Elle fait ses confidences chez Mediapart et le mari d’Anne Nivat est désormais accusé de tentative d’agression sexuelle.

Des accusations de partout


Mais Fanny Agostini n’est pas la seule. Sur la chaîne France 2, celle qui présente aussi « Tout le monde a son mot à dire ». Une émission avec Olivier Minne, Sidonie Bonnec sort aussi de son silence. Quant à Carol Isoux, une ancienne assistante de Jean-Jacques Bourdin chez RMC, elle déclare qu’elle s’est enlaidie exprès. C’était pour éviter que son patron soit attiré par elle à l’époque où elle travaillait pour lui entre 2003 et 2006.

Cette dernière affirmait qu’elle se faisait jusqu’à convoquer pour arriver au travail en pyjama. Carol Isoux déclarait que tout allait pour le mieux quand on était dans les bonnes grâces de Jean-Jacques Bourdin et tout allait mal dans le cas contraire.

Quand Jean-Jacques Bourdin dément ces allégations, Anne Nivat se focalise sur son travail. Comme elle va prendre parole sur France 24 à 20h 40, dans son émission « On va plus loin », elle préfère rester loin de ce scandale.