L’animatrice Anne-Sophie Lapix est écartée de l’émission du JT de France 2 par Léa Salamé. Le coup de cette dernière s’entame calmement sans bruit. Anne-Sophie Lapix risque de se faire évincer de masse par Léa Salamé.

Anne-Sophie Lapix est écartée de l’émission par Léa Salamé


L’animatrice ne participe plus à la présentation de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle qui oppose Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Par ailleurs, elle risque encore d’être écartée sur la diffusion du 20 heures de TF1. De ce fait, c’est Léa Salamé qui l’éloigne de là.

En effet, c’est dans les colonnes de magazine Voici qui se trouve les informations données. Le sujet parle de la tension entre Léa Salamé et Laurent Ruquier. Les deux restent en conséquence des collègues dans l’émission On est en direct. La présentatrice peut également évincer Anne-Sophie Lapix de son poste actuel.

Léa Salamé éloigne l’animatrice du débat et semble la remplacer prochainement


Certes, Léa Salamé entreprend l’animation sur le débat d’entre-deux-tours de la France 2. D’autant plus, elle peut forcément menacer le poste d’Anne-Sophie Lapix. En effet, selon l’indication du magazine, la maman de Gabriel subsiste la favorite des pontes de la chaîne. Ces derniers rêvent de lui offrir ce poste ultime.

Justement selon la révélation, son prochain emploi reste le plus élevé, peu importe l’endroit où elle se placera. Surtout que celui-ci doit effectivement demeurer loin de Laurent Ruquier. De ce fait, elle peut donc entamer une carrière de niveau professionnelle. Anne-Sophie Lapix subsiste encore préoccupée à cause de l’état de son mari.

Le cancer d’Arthur Sadoun son mari, reste la cause sur le détournement de l’esprit d’Anne-Sophie Lapix


Le magazine France Dimanche relate son quotidien difficile avec l’état de son conjoint. L’animatrice Anne-Sophie Lapix se prend encore la tête avec le vice de son mari. Ce dernier livre un affrontement avec une tumeur cancéreuse. Il passe justement urgemment à l’hôpital pour retirer une tumeur cancéreuse qui se trouve sur son cou.

Le publicitaire confirme lui-même la triste nouvelle dans une vidéo qu’il publie. Il adresse en effet une vidéo aux salariés du groupe Publicis et indique qu’il s’adonne à une bataille contre la tumeur récemment. Il demeure sans doute le président du directoire et spécifie que l’opération se vit bien. L’hebdomadaire Figaro divulgue qu’il doit encore continuer un traitement supplémentaire qui le retient à Paris durant les mois de mai et juin.