Anne-Sophie Lapix malmène Emmanuel Macron, Brigitte Macron jalouse ? Le président candidat à sa propre succession aurait craqué pour la journaliste au cours du débat sur la retraite. On vous en dit plus !

Anne-Sophie Lapix malmène Emmanuel Macron


Anne-Sophie Lapix a reçu Emmanuel Macron dans le journal de 20 heures de France 2. Un échange durant lequel la journaliste a malmené le finaliste au second tour. Pour les téléspectateurs et internautes ayant suivi l’émission, Emmanuel Macron aurait craqué sur Anne-Sophie Lapix, comme Brigitte Macron sur lui à l’époque. Dans son dernier numéro, Quotidien relate « Les rôles se sont inversés : face à Anne-Sophie Lapix, Emmanuel Macron n’était plus le maître d’école. »

Une allusion au débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors de l’émission de Yann Barthès sur TMC. L’attitude du président candidat à sa propre succession donnait l’impression de s’ennuyer. D’autres l’auraient pris pour de l’arrogance. Pour Anne-Sophie Lapix, s’était le moment de l’interroger sur les grandes lignes de son programme notamment les retraites. Un débat qui aura fortement intéressé les téléspectateurs sensibles à ce sujet.

« On est dans le vrai là »


Le débat sur la retraite avait suscité de nombreux commentaires positifs. « Très bonne interview, sujets techniques mais au moins on ne parle pas de sujet pour parler. On est dans le vrai là. » « Anne-Sophie Lapix a fait son travail parfaitement. » Et d’autres commentaires un peu moins comme « Mais quelle arrogance cette présentatrice ! » Des téléspectateurs ont également remarqué l’attitude du président de la république tombant sous le charme de la séduisante journaliste. Ce qui pourrait bien réveiller la jalousie de Brigitte Macron.

Un post en ce sens avait été liké « Attention Brigitte, je crois que Manu est tombé amoureux d’Anne-Sophie Lapix. » La première dame devrait ne pas trop s’en faire en tout cas. La journaliste est en couple avec le publicitaire Arthur Sadoun. Pour Anne-Sophie Lapix, « Nous avons tous les deux les mêmes priorités. Et il est un soutien essentiel. » Et d’ajouter dans l’interview accordé au magazine Elle, « Il ne connait pas la misogynie et est très respectueux de mon autonomie. »