La présentatrice, Anne-Sophie Lapix, est trahie par son clan à cause de son passage en Ukraine. Elle se lâche de son silence après qu’elle soit définie par des propos qui restent toujours blessants malgré sa compréhension. Suite à sa dévotion dangereuse en passant devant la caméra dans le pays envahi en Russie, elle devient une cible.

Trahie par son clan, Anne-Sophie Lapix sort de son silence


Le magazine Ici Paris à cette fin mars dévoile que Anne Sophie Lapix est trahie par son clan. De son côté la journaliste sort de l’ombre et répond effectivement aux allégations. La publication indique que la reine du JT de France 2 brave un péril en Ukraine. Toutefois, elle n’estime pas que le danger surgit de l’intérieur.

La famille mentionnée par la publication ne concerne pas celle fondée avec son époux, le publicitaire Arthur. Justement, elle concerne le clan qu’elle a avec France 2. Son départ pour l’Ukraine provoque la jalousie de certains de ses collègues sur la chaine. Thomas Sotto veut de son côté tourner Télématin dans ce pays envahie par la Russie.

La célèbre présentatrice suscite la jalousie de ses collègues de travail


La proposition de l’animateur de Télématin n’a pas convaincu la direction de la Chaine. Le magazine divulgue également que Laurent Delahousse n’apprécie pas la nouvelle concernant Anne Sophie Lapix. Le compagnon d’Alice Taglioni désire qu’il soit celui, sollicité pour sauter là-bas. La belle présentatrice sort de son silence et dévoile ses pensées sur la situation.

Anne-Sophie Lapix passe un interview avec l’émission Télé 2 semaines et parle du contexte qui la cible. Elle rassure le bon environnement reflété dans la rédaction de France 2. Justement, elle entame cela pour nier les opinions livrées contre elle. La présentatrice cite qu’elle ne peut se plaindre, car c’est un sacrifice à assumer. En tant qu’humain, dit-elle, cela reste inconcevable.

Anne-Sophie Lapix relate la bonne ambiance qui se trouve dans la rédaction


L’animatrice répond donc dans un premier lieu aux critiques qu’elle affronte fréquemment sur les réseaux sociaux. En contrepartie, elle ne réagit pas justement aux allégations concernant l’affirmation portée contre elle par son clan. D’ailleurs, la présentatrice au contraire relate la bonne ambiance dans sa troupe de rédaction.

Anne-Sophie Lapix cite que la relativité reste importante, car les réseaux publics passent pour un déversoir de colère. Tout le monde devient comme il se doit très modéré en réalité. Elle ajoute que presque 5 millions de personnes accordent confiance à leur écriture dont elle revêt le remarquable travail. L’animatrice dévoile que dans son équipe il y a un courage et une implication qu’elle n’a pas encore vu ailleurs.