L’annonce incroyable de TotalEnergies a surpris tous les consommateurs français. Il faut savoir qu’en ces temps d’inflation, chaque aide est la bienvenue. Cette fois, il ne s’agit pas d’un chèque cadeau ou autre, mais le géant de l’énergie a annoncé qu’il mettait en service une grande usine de Biogaz en France.

Annonce incroyable de TotalEnergies


Si TotalEnergies se lance dans la production de Biogaz, cela veut dire qu’il traite les déchets organiques pour en obtenir du Biogaz. Le risque de la production de gaz est le fait qu’il soit d’origine fossile et de ce fait dangereux pour l’environnement.

Voilà maintenant quelques jours que l’usine a déjà commencé son service et traite les déchets venant de la transformation du maïs. A la suite de quoi, Bio Béarn produit du biométhane pour nourrir le réseau de gaz.

Bio Béarn et sa production de biométhane


Le 12 janvier dernier, TotalEnergies a fait cette annonce qui pourrait la consommation de gaz en France. L’usine se trouve à Pau et ce sont des nouvelles infrastructures qui assurent cette tâche fastidieuse. Le Biogaz ressemble au gaz naturel, autant dans sa composition à base de méthane que dans sa densité. De ce fait, on les injecte dans les gazoducs sans aucune difficulté.

Bio Béarn se donne pour objectif de produire 69 GWh par an ou plus concrètement, la consommation en gaz de 14 000 habitants. Cela voudrait également dire 95 000 tonnes de déchets agricoles à traiter. Si ce chiffre semble déjà astronomique, une fois son plein rendement atteint, l’usine prévoit de produire 160 GWh de biométhane par an.

Une nouvelle source de création d’emplois pour plus tard


Olivier Guerrini, le directeur de Biogaz a donné quelques détails supplémentaires concernant cette nouvelle exploitation. Il a affirmé que les déchets utilisés sont surtout de nature agroalimentaire. Pour l’instant, ils récupèrent surtout les sous-produits de l’exploitation de maïs. Ils utilisent les cosses pour les broyer, puis les ensilent avant de les méthaniser. TotalEnergies tente de trouver une alternative pour diversifier les déchets à utiliser pour la production de Biogaz.

Il prévoit les déchets alimentaires pour réduire de plus en plus et de manière considérable l’empreinte écologique. Pour l’instant, seulement 6 personnes travaillent pour le Bio Béarn. Mais au fur et à mesure que les activités soient multipliées, les emplois seront au fur et à mesure créés.