Après le régime Saccage de Paris qui fait sa remontée en force ces dernier temps. Anthony Delon est vraiment choqué sur la dégradation de la ville et des ordures qui trainent dans les rues de la capitale.

Lui aussi semble surpasser


Ça fait quelques jours déjà que tous les membres du collectif Saccage Paris ont utilisé un hashtag du même nom. Cette action est faite pour démontrer et prouver la solidarité de mécontentement sur le manque de conscience. Concernant la propreté de la ville comme disait le magazine Le Parisien qui sort le 8 octobre. Le lundi 18 octobre dernier, Anthony Delon est aussi sur la même longueur d’ondes en repostant des clichés d’internautes sur son compte Instagram. Anthony a quand même laissé un commentaire qui disait que la ville est devenue une porcherie. Tandis que le fils du célèbre Alain Delon partage un cliché de la rue de Paris. Où les déchets se répandent partout sur la route s’affichaient comme premier plan et un caddie renversé comme fond.

Sur son compte Instagram, Anthony Delon poste un autre cliché, l’homme de 50 ans a balancé sa colère sur les travaux effectués dans la ville qui laisse les routes en mauvais état. L’homme d’origine Franco-américain a évoqué sa pensée en disant « la destruction de paris ». Anthony Delon a soutenu le régime Saccage Paris qui aurait fait beaucoup de mouvements. Le 10 octobre, beaucoup des Parisiens sont descendus devant l’hôtel de Ville. Deux jours plus tard, le site officiel de Saccage Paris est créé et la manifestation continue. Deux semaines sont passées et la manifestation se répand partout.

Le capture d’écran Instagram est une preuve: Halte à la politique


Les fondateurs du mouvement, pour que la manifestation soit bien entendue, ont profité à l’occasion du début officiel de la campagne présidentielle de 2022 pour bien transmettre leur message. A son arrivée à Rouen, d’après le magazine Le Parisien, quelques manifestants portaient des pancartes. En attendant la maire de Paris de pieds fermes qui disent que “ Hier Paris, demain la France ?”.

Les fondateurs du mouvement ont longuement attendu ce jour du début de la campagne présidentielle. Et ce, pour rendre fonctionnel leur site en ligne. “Nous y pensions et travaillons beaucoup là-dedans pendant des mois. Le faire mis en ligne où le maire de Paris entre dans la campagne, c’était juste un clin d’œil”, explique le co-fondateur du mouvement, Quentin Divernois.