L’heure de la revanche avait sonné pour Apolline de Malherbe que Jean-Jacques Bourdin avait critiquée par rapport à l’audience.

Effectivement, le mal que l’on fait fini toujours par nous rattraper, une année plus tard l’animateur risque de perdre sa carrière. En effet, depuis un moment les relations entre ces deux collègues deviennent de plus en plus tendues ces derniers mois.

Apolline de Malherbe critiquée par Jean-Jacques Bourdin


En effet, Jean-Jacques Bourdin n’arrive pas à bien digéré le fait que sa collègue se retrouve à la tête de la matinale de RMC.
Dans ce sens, il n’hésite pas à la critiquer violemment à chaque occasion qui se présente sans mâcher ses mots.

Apparemment, l’animateur met sur le dos de cette nouvelle présentatrice la baisse d’audience de cette émission matinale.
Notamment, il affirme clairement que la technique d’approche de son successeur ne semble pas plaire au public de RMC.

Par conséquent, cette provocation irrite Apolline de Malherbe qui se contente de travailler dans l’attente de l’heure de la revanche.

L’animatrice déçue par son collègue


Par la suite, dans le cadre de son passage sur Buzz TV, Apolline de Malherbe ne peut s’empêcher de l’évoquer.

Dans ce sens, la journaliste affirme clairement qu’elle ne s’attendait strictement pas à ce coup bas de son cher collègue.
Notamment, « je ne pensais simplement pas que l’ancien buteur chercherait à marquer contre son camp » avait-elle mentionné.

En même temps, du côté de Jean-Jacques Bourdin, le nombre d’audience diminue considérablement par rapport à celle qu’il critique souvent.
De plus, une nouvelle affaire se trame contre cet animateur, une petite victoire pour cette animatrice qu’il persécute sans aucun regret.

L’heure de la revanche pour Apolline de Malherbe


Dernièrement, le mouvement MeToo avait touché et anéanti l’image de marque de plusieurs célébrités, et il prend encore plus d’ampleur.

Apparemment, Jean-Jacques Bourdin compte déjà une plainte contre lui au tribunal pour une affaire d’agression sexuelle.
Par conséquent, avec cette deuxième plainte récemment déposée contre son collègue sonne l’heure de la revanche pour Apolline de Malherbe

Notamment, comme pour le cas de l’affaire accusant Ménès ou encore Patrick Poivre d’Arvor parmi les victimes de ce mouvement.
Effectivement, le magazine Parisien nous rapporte les déclarations d’un autre animateur qui confirme ces propos sur l’avenir de Jean-Jacques Bourdin.