Fâché avec la famille royale depuis deux ans, le prince Harry et Meghan Markle aurait une arme fatale qui pourrait faire balancer la situation en leur faveur. En effet, ils auraient à leur disposition quelques dossiers croustillants contre Camilla Parker Bowles. Cette dernière serait le point faible du roi Charles III.

Arme fatale du Prince Harry et de Meghan Markle

Selon le magazine Neue Post, le roi Chrales ferait constamment face à de terribles angoisses. Depuis son ascension sur le trône d’Angleterre, il aurait constamment des sueurs froides et serait attaqué de partout, et notamment de la part de son second fils, le prince Harry. Ce dernier s’apprête effectivement à sortir sa biographie intitulée « Spare ». Dans cet ouvrage, sa principale cible serait Camilla Parker-Bowles qu’il n’aurait jamais appréciée.

D’après les rumeurs la concernant, elle aurait déjà été impliquée dans un scandale sexuel. Apparemment, elle aurait eu une aventure avec l’une de ses dames de compagnie. Ainsi, cela pourrait être déballé dans les mémoires du Duc de Sussex.

Ce n’est pas tout, elle serait également une personne alcoolique. En effet, Camilla Parker-Bowles aurait déjà été admise dans le plus grand secret dans un centre de désintoxication en Inde.

Guerre entre le Sussex et la famille royale

Jusqu’à présent, le prince Harry n’arriverait pas à se rapprocher de sa famille. Ce dernier aurait même une rancune profonde qu’il ne serait pas près d’oublier. Ainsi, sous l’influence de Meghan Markle, il pourrait déballer de nombreux secrets scandaleux dans sa mémoire qui fera bientôt sa sortie. En outre, il y a également le film Netflix concernant la vie du prince Harry et de son épouse qui risque de ne pas plaire à la famille royale.

Selon France Dimanche, le duc de Sussex pourrait révéler que le roi Charles est un homme sénile et alcoolique. En plus de cela, il discuterait également souvent avec les morts, et en particulier avec le compte Mountbatten de Birmanie, assassiné par l’IRA en 1979. Celui-ci n’est autre que ce qui a participé à l’essentiel de son éducation.

Pour le moment, le Palais n’a commenté aucune de ces allégations mais il est possible qu’il le fasse très bientôt.