Faites attention à cette nouvelle arnaque qui sévit à la boulangerie. Il s’agit de l’arnaque à la baguette.

Une arnaque à la baguette chez les boulangers


Les escrocs ont désormais une nouvelle cible : la boulangerie. On parle ici de l’arnaque à la baguette. Tout commence par un coup de fil où l’interlocuteur commande des baguettes chez le boulanger. Il lui demande de lui produire une certaine quantité de baguette par jour. Ensuite il assure que quelqu’un va venir chaque jour pour les prendre.

Ils demandent ensuite un chèque de 3900 euros pour les frais de dossiers et de préparation. Puis, ils assurent qu’en contrepartie, l’artisan recevra un chèque bancaire. Cependant, une fois le chèque de 3900 euro déposé, il s’avère que le chèque donné en retour est faux.

Christian Martin témoigne


Christian Martin est vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF). Il raconte la triste histoire d’un boulanger victime de l’arnaque à la baguette. En entendant les promesses de d’escrocs, le petit boulanger y voyait l’opportunité de faire fleurir son commerce.

En prévision de ce projet, il avait même acheté 5000 euros de matériel. Une fois qu’il a découvert la supercherie, il était trop tard. Heureusement, il a déjà porté plainte. On espère que justice lui sera rendue.

Autres techniques farfelues des fraudeurs


A part l’arnaque à la baguette, les escrocs ont d’autres techniques. En effet, ils ont plus d’un tour dans leur sac. Par exemple, il y a les fausses arnaques au transfert d’argent. Usurpation d’identité, piratage informatique, manipulation mentale, tout y passe. Les arnaqueurs n’ont aucun scrupule.

En effet, les mafias de la délinquance financière sont des experts quand il s’agit de soutirer de l’argent aux gens. Selon les données de la police judiciaire française, les entreprises et collectivités ont été volées de 114 millions d’euros l’an dernier. D’ailleurs, cette somme a considérablement augmenté. En effet, en 2019, on était à 89 millions d’euros.