De nouvelles formes d’arnaque à la carte bancaire apparaissent ces derniers temps. Cette fois, un magasin de literies perd près de 16 000 euros.

Les arnaques se multiplient


Avec l’arrivée des nouvelles technologies, les malfaiteurs ont su s’adapter à la nouvelle tendance. Ainsi, de nouvelles manœuvres frauduleuses ont été recensées, surtout ces dernières années. Avec le confinement, le taux d’escroquerie a atteint son paroxysme. De plus, les cibles des malfrats ne se limitent plus aux personnes vulnérables.

Les personnes âgées ou les clients de magasins ne sont plus les seuls à être victimes d’arnaque à la carte bancaire. Les commerçants sont aussi dans les collimateurs des escrocs désormais. D’ailleurs, un magasin de literie a récemment été victime de ce genre d’arnaque.

Arnaque à la carte bancaire : transaction suspecte à Toulouse


Les événements datent du 14 octobre dernier à Balma près de Toulouse. Le patron du magasin Nuit et Sommeil, spécialiste en literie a reçu une commande très spéciale. Apparemment, l’acheteur souhaitait changer la literie de sa mère âgée. L’appartement de cette dernière serait infesté par des punaises de lit. Il souhaitait donc commander un matelas, dont le coût total de la transaction s’élève à 5.612 euros.

L’acheteur se trouvant à Paris, il souhaitait apparemment payer à distance. Le pauvre directeur ne suspectait pas être victime d’une arnaque à la carte bancaire. Les matelas envoyés, une nouvelle commande a été faite trous jours après, avec les mêmes conditions. Cette fois trois matelas et trois sommiers pour un total de 10 000 euros, toujours à distance.

Arnaque à la carte bancaire : méfiez-vous de cette méthode


Le directeur du magasin ne suspectait rien durant ces deux commandes. Le problème est surtout intervenu au niveau des transactions. Il y a eu deux premiers refus avec le payement à distance, avant que le troisième essai soit accepté. Jusqu’ici tout va bien, jusqu’à ce que le vendeur se rende compte via internet que les arnaques à distance se multiplient ces derniers temps. En s’adressant à sa banque, il fut cruellement surpris en constatant que la première transaction n’apparaît plus sur son compte.

D’après son conseiller, l’acheteur avait fait opposition au paiement. Un scénario qui s’était répété concernant la deuxième transaction également. Les matelas quant à eux sont perdu dans la nature. Cette nouvelle forme d’arnaque à la carte bancaire à fait perdre 16 000 euros au directeur du magasin. Les malfaiteurs ont sans doute usé de faux comptes bancaires dans cette transaction. La prudence est de mise.