Après avoir dénombré au moins trois victimes d’arnaque aux faux policiers, la police de Pau a lancé un appel à la vigilance le 30 Novembre dernier. Les malfaiteurs n’ont plus froid dans le dos et se font même passer pour les forces de l’ordre.

Arnaque aux faux policiers

En ce moment, une arnaque hors du commun sévit dans la région de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques, au Sud-Ouest de la France. Entre le mercredi 23 et le lundi 28 novembre 2022, l’auteur de ce phénomène aurait déjà fait trois victimes qui sont des retraités palois.

En fait, l’escroc appelle sa cible et se présente comme étant un policier du commissariat de Pau. Puis, il utilise toutes les ruses et prétextes pour les convaincre de verser de l’argent dans une carte de crédit prépayée dans un bar tabac. Cette carte bancaire prépayée ressemble à une carte de débit à une différence près. En effet, elle est réservée aux consommateurs n’ayant pas la possibilité ou ne voulant pas ouvrir un compte en banque. Ici, le principe est simple, le montant pouvant être dépensé est égal à la somme créditée sur la carte.

Dans cette arnaque, les responsables guident et pressent leurs victimes. Par la suite, ces dernières vont rejoindre le bar à tabac pour verser une somme d’argent sur une carte. Enfin, elles communiquent le numéro de la carte au faux policier.

Préjudices allant de 1000 euros à plus de 4000 euros

Les faux policiers redoublent d’imagination pour convaincre leurs cibles. Ainsi, parmi les excuses invoquées, ils affirment que cela servira à aider les enquêteurs à repérer un escroc. Ils peuvent également affirmer vouloir mettre fin à une procédure en mentant avec une assurance. Ici, ils rassurent les victimes que les fonds feront l’objet d’un remboursement.

Actuellement, cette arnaque a déjà engendré un préjudice de quelques milliers d’euros. Selon le commissaire Alexandre Cotto, chef de la Sûreté départementale, il commence à 1000 euros et peut aller jusqu’à 4000 euros. En même temps, le commissaire a tenu à mettre la population en garde. En effet, en aucun cas, les policiers ne demanderont jamais de faire des transactions. Ils inciteront encore moins les gens à participer aux enquêtes moyennant finance. Ainsi, si un tel appel vous parvient, il est recommandé de le signaler directement.