A cause d’un bug informatique, un homme a réussi à monter une arnaque. Il a fini par se faire de l’argent grâce à son permis de conduire.

L’arnaque du siècle


Un jeune homme de 28 ans a réussi à s’enrichir grâce à un bug informatique. Habitant en Espagne, il a trouvé une faille dans le système informatique de son permis de conduire. En effet, il s’est rendu compte que lorsqu’il perdait des points, son permis de conduire restait valide.

De ce fait, le jeune motocycliste a accumulé des centaines d’infractions routières sur son compte tout en conservant son permis comme si de rien n’était. Grâce à cela, il a monté une arnaque des plus surprenantes. En effet, il a même pris en charge les amendes d’autres personnes.

Un business juteux


Grâce à ce bug informatique, ce jeune Arménien a amassé pas mal d’argent. En, effet, il a réussi à détourner la loi et monter une grosse arnaque. Au lieu d’informer les autorités au sujet de la faille, il en a profité durant de longs mois. Durant ce délai, le jeune homme a monté un business.

Ce dernier consistait à prendre en charge les infractions routières des autres conducteurs. En contrepartie, il recevait l’amande que la personne devait payer, munie de quelques dizaines d’euros d’intérêts supplémentaires. A son apogée, il a amassé 321 points de permis. Cela équivaut aux points que trente personnes auraient épuisé toute leur vie.

Des actions munies de lourdes conséquences


Durant des mois entières, le jeune homme a profité de cette faille du système. Mais son arnaque a finalement été découvert par les forces de l’ordre. Ce qui s’est passé a alerté au sujet de la faille du système des permis à points. En effet, si ce jeune conducteur n’a pas été démasqué, certaines personnes auraient fait des infractions routières en toute impunité. D’ailleurs, parmi ses clients, il y avait des particuliers et des entreprises.

En Espagne, le maximum de points accepté pour un permis de conduire est de 12 points. Ce chiffre est bien loin des 321 points amassés par notre arnaqueur. Bien sûr, un tel acte ne restera pas impuni. Aussi, les autorité espagnoles vont renforcer le système informatique qui régit les permis de conduire afin que ce genre d’arnaque n’ait plus lieu.