Ary Abittan attaqué en plein jour, est encore sous les feux de projecteur suite une accusation de viol. Son procès n’a pas encore été annoncé, il est encore en attente de jugement. Le comédien, paraît-il, a été attaqué en plein jour ou c’est peut-être lui qui a peur d’être agressé.

Ary Abittan n’est pas encore sorti d’affaire


Ary Abittan attend encore son jugement et son sort sera donc prochainement seller. Précédemment, il a été accusé d’abus sexuel et de viol. Une jeune femme de 23 ans a porté plainte contre lui. Le comédien est actuellement en difficulté en ce moment et même rencontre des problèmes avec son métier aussi.

Le magazine Spécial Dernière précisément a mis à la Une de leur page une annonce troublante. Dans le média, on peut voir qu’Ary Abittan s’est fait agressé en plein jour. L’hebdomadaire n’évoque pas en effet ce qui s’est passé plus exactement lorsque cette présumée attaque. Ça correspond plus à une peur d’agression et non d’une agression. Les circonstances l’expliquent.

Ary Abittan craint d’être agressé aussi


L’acteur de 48 ans était en compagnie de ses filles et sa compagne à l’aéroport de Paris. Ils allaient se rendre à Punta Cana. Ary Abittan concrètement n’a pas supporté l’attente et a passé tout le monde à la file d’attente en s’excusant. Il avait vraiment peur que quelqu’un l’attaque suite à sa réputation actuelle.

Pour une question de sécurité, Ary Abittan donc à demander à passer devant tout le monde à la file d’attente. C’était à l’aéroport de Paris qu’il a eu ce geste surprenant montrant son angoisse. Ary Abittan attaqué, toutefois relate qu’il est non coupable contre les accusations portées contre lui. Selon son comportement, ça l’impacte quand même.

D’autres magazines mentionnent qu’il est resté calme


Ary Abittan semble être troublé par l’accusation portée contre lui. Certains pensent même qu’il est atteint par cette accusation et en devient parano. Comme l’a démontré le magazine Spécial dernier, l’acteur a eu un comportement exagéré à l’aéroport de Paris. Il aurait vrai semblablement peur pour sa sécurité.

La directrice déléguée du magazine Public a en effet rapporté son comportement dans TPMP sur C8. Elle y passe régulièrement donc n’oublie pas de donner des informations comme celle-ci.

D’autre part, le magazine Paris Match évoque qu’il ne paraissait pas apeuré. Ce qui contredit les informations évoquées par les autres magazines.