Ary Abittan mis en examen pour viol au mois d’octobre dernier se retrouve en difficulté surtout dans sa situation financière. Dans ce sens, comme la plupart de ses collaborateurs dans le monde du cinéma, Elie Semoun lui tourne également le dos. En même temps, les fans du célèbre humoriste continuent de le soutenir tant que le tribunal ne le condamne pas.

Un projet d’Ary Abittan


En effet, Elie Semoun contribue avec Ary Abittan mis en examen pour viol dans le cadre de son film Ducobu président.
Dans ce sens, la production prévoit de la sortie officielle de cette comédie française pour le mois de juillet prochain.

Notamment, un rendez-vous à ne pas manquer pour la veille de la fête nationale en date du 13 juillet 2022.
En même temps, la sortie initiale devait se dérouler ce mois d’avril mais nous allons encore devoir patiente un petit moment.

Apparemment, en raison de l’affaire en cours pour agression sexuelle envers une jeune femme du héros de la saga Bon Dieu.

Trahison d’Elie Semoun au pire moment


En effet, face à la situation actuelle d’Ary Abittan, Elie Semoun préfère miser sur la prudence dans sa décision.
Dans ce sens, pour éviter un boycott, le producteur décide retirer l’humoriste de 48 ans de l’affiche du film.

En même temps, il ne mentionne pas le nom de l’humoriste dans la liste de ceux qui contribuent dans le projet.
De plus, le magazine Public rapporte que Ducobu président ne figure pas dans la liste des projets du comédien sur Wikipédia.

Et pourtant, le célèbre humoriste devait se placer en tête d’affiche si sa situation ne dégénère pas à un tel point.

Ary Abittan mis en examen pour viol


Par ailleurs, les fans d’Ary Abittan mis en examen pour agression sexuelle continuent de croire en son innocence.
Dans ce sens, tant que la justice ne prononce par le verdict, ils restent toujours du côté de leur idole.

En même temps, le célèbre humoriste apporte sa version des faits devant une juge d’instruction d’un tribunal parisien en février.
Notamment, il confirme qu’il s’agit d’une ex-maitresse mais qu’il ignorait que la victime ne consent pas pour la relation sexuelle.

Et pourtant, la jeune femme présente bel et bien de nombreuses blessures quand elle décide de porter plainte à l’époque.