L’affaire de viol et d’agression sexuelle qui complique son quotidien depuis des mois apporte à Ary Abittan un moment sous tension. Dans ce sens, face à cette accusation qui a totalement chamboulé sa vie, l’humoriste peut compter sur le Sylvie Journo. Apparemment, la maman des enfants du comédien fait basculer l’affaire par le biais de son témoignage mais les victimes réagissent.

Ary Abittan moment sous tension


En effet, cette confrontation de cinq heures avec sa présumée victime représente pour Ary Abittan un moment sous tension.

Dans ce sens, l’humoriste aurait agressé sexuellement une jeune étudiante de 23 ans qui se prénomme Camille.
Apparemment, la présumée victime de viol décrit une nouvelle fois les événements qui l’auraient conduite à porter plainte.

Notamment, le magazine Public rapporte que la plaignante revient sur un premier rapport consenti suivi d’un second sans consentement.
En même temps, le célèbre comédien français de 48 ans nie fermement tous ces faits évoqués par sa présumée victime.

Sylvie Journo fait basculer l’affaire


En effet, une source proche de l’humoriste confie que ce-dernier aurait maintenu ne pas avoir forcée la jeune étudiante.

Dans ce sens, le papa de trois enfants ne manque pas de lui présenter ses excuses et tente de s’expliquer.
Apparemment, le célèbre comédien français de 48 ans n’avait pas compris que Camille ne consentait pas à ce rapport.

Par ailleurs, Sylvie Journo apporte son soutien au père de ses enfants Ary Abittan dans ce moment sous tension.
Notamment, le magazine Public rapporte qu’elle est allée dans ce sens en certifiant que son ex n’a jamais été violent.

Le témoignage des autres victimes


En effet, Sylvie Journo déclare devant les enquêteurs qu’elle n’a jamais assisté ni eu vent de comportements violents de son ex-compagnon.

Dans ce sens, la publication ne manque pas de rapporter ces propos de la maman des trois filles d’Ary Abittan pour le soutenir.
Et pourtant, son témoignage se retrouve fragilisé par celui de deux autres femmes qui dénoncent également des agressions sexuelles.

Notamment, le cas d’une comédienne qui n’hésite pas évoquer sa rencontre désagréable avec l’humoriste français de 48 ans.
Apparemment, il la touchait partout, comme s’il avait mille mains, les seins évidemment, les bras, procurant l’effet d’un mille-pattes.