Le célèbre humoriste français de 48 ans Ary Abittan souffre d’un trouble compulsif qui complique sa vie au quotidien. Dans ce sens, le comédien accusé d’agression sexuelle envers une jeune étudiante de 23 ans se retrouve en difficulté dernièrement. Apparemment, cette affaire l’opposant à Camille sa victime qui entache sa réputation et son image nuit également à sa carrière.

Ce mal qui complique son quotidien


En effet, le magazine le Journal du Dimanche évoque de nouveau cette affaire dans sa parution en date du 16 octobre.

Dans ce sens, cette accusation pour agression sexuelle portée par Camille à son égard représente un coup fatal pour sa carrière.
Apparemment, le célèbre humoriste français de 48 ans se retrouve snobé par l’industrie du spectacle et également par ses collègues.

Par ailleurs, Ary Abittan souffre d’un trouble compulsif, selon ses confidences pour tenter de justifier son comportement agressif.
Notamment, une actrice dont l’identité n’est pas précisée a déploré le comportement indélicat du papa de trois filles pendant un tournage.

Les confidences de cette victime


En effet, le célèbre humoriste la touchait partout comme s’il avait mille mains en la fixant avec ses yeux rieurs.

Dans ce sens, cette actrice dont nous ignorons l’identité confie avoir ressenti l’effet d’un mille-pattes sur son corps à l’époque.
Par conséquent, elle décide de repousser Ary Abittan souffrant d’un trouble compulsif qui lui touchait ses seins et ses bras.

Par la suite, le papa de trois filles n’aurait pas supporté la réaction de cette actrice et s’emporte.
Notamment, il lui balance « Ouais ok zéro humour, on va bien se marrer avec toi, connasse ».

Ary Abittan trouble compulsif


D’un autre côté, une autre victime raconte sa rencontre avec le célèbre humoriste français à l’occasion d’une soirée d’anniversaire.

Apparemment, elle décide de l’inviter chez elle après cette soirée et Ary Abittan l’a embrassé sur la bouche.
En même temps, il met sa main directement dans son pantalon, ce qui choque la jeune femme préférant s’écarter.

Notamment, elle lui affirme ouvertement que cela allait trop vite, l’ambiance ne correspond strictement pas à ses attentes.
Par la suite, le comédien de 48 ans lui confie qu’il souffre de troubles obsessionnels compulsifs comme un enfant frustré.