Depuis quelques temps, les fans de l’équipe de France ont souligné une attitude mal placée du frère d’Antoine Griezmann envers Karim Benzema. Avec ses comportements sur les réseaux sociaux, il aurait mis sa rancune en évidence. D’ailleurs, ses agissements pourraient mettre son frère dans une position délicate.

Attitude mal placée du frère d’Antoine Griezmann envers Benzema

Au plus grand bonheur des fans de l’équipe de France, le malentendu entre Karim Benzema et Hugo Lloris aurait été dissipé. En effet, cette histoire ferait désormais partie du passé et la relation entre les deux joueurs se serait nettement améliorée. En tout cas, c’est que l’ancien agent du Ballon d’Or laisse entendre. Par contre, entre les Griezmann et Karim Benzema, ce serait une autre histoire. En fait, ce serait surtout Théo Griezmann, le frère d’Antoine Grizemann qui poserait problème.

Apparemment, celui-ci montrerait ouvertement son animosité envers l’attaquant du Real Madrid. D’après les différents témoignages, Théo serait très actif sur les réseaux sociaux et réagirait à toutes les publications de l’équipe de France, que ce soit avec une réaction ou un commentaire. Pourtant, il ne réagirait à aucune publication de Benzema et les ignorerait complètement.

Ainsi, pour les utilisateurs de la toile, il n’en faut pas peu pour créer une théorie. Pour eux, ce serait à cause de la rancune et de la jalousie qu’il porte envers le compagnon de Jordan Ozuna. Autrement dit, pour eux, la hache de guerre serait encore loin d’être enterrée.

Prise de décision d’Hugo Lloris

Dans le cas du capitaine, Hugo Lloris, il a mis les choses au clair une bonne fois pour toutes face aux médias. Ainsi, il a blanchi son nom dans l’équipe de France et a assuré qu’il n’avait rien contre Karim Benzema. D’ailleurs, il a même ajouté qu’il aurait voulu qu’il fasse partie intégrante de l’équipe de France.

Même si cette initiative a été saluée et a été très bien reçue, cela n’empêche pas le joueur de faire face à quelques critiques. En effet, selon l’agent de Karim Benzema, il aurait dû réagir plus tôt au lieu d’attendre que la situation s’envenime. En tant que capitaine, il avait le devoir d’agir.