L’augmentation actuelle du prix du carburant fait jaser de nombreuses personnes, notamment dans certains départements. En effet, depuis le 01er janvier 2023, celui-ci a pris un nouveau tournant.

Protection du pouvoir d’achat des Français

Depuis près d’un an, le prix du carburant n’a cessé d’augmenter même si de légères baisses ont quand même quelques fois été enregistrées. C’est pourquoi, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour permettre aux automobilistes de suivre la cadence.

Parmi elles, il y eu la remise de 30 centimes par litre à la pompe qui a été prolongée jusqu’en novembre dernier. Puis, de novembre jusqu’au 01er Janvier 2023, la remise est passée à 10 centimes. Aujourd’hui, elle est remplacée par une indemnité de carburant.

Cependant, depuis la disparition de la ristourne, le prix du carburant a grimpé en flèche. C’est notamment le cas de l’essence et du gasoil pour la Corse, l’Essonne, le Val-d’Oise, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, Paris, Seine-Saint-Denis, la Haute-Marne et le Val-de-Marne.

Augmentation du prix du carburant

Une forte augmentation du prix du carburant a été enregistrée depuis le 01er janvier 2023. Les chiffres publiés par le ministère de la Transition énergétique le 09 janvier dernier en sont la preuve.

D’abord, il y a le prix moyen de gazole qui a augmenté de 13,29 centimes par rapport à la semaine précédente. Ensuite, il y a le sans plomb 95-E10 qui a enregistré une hausse de 19,23 centimes. Ainsi, le litre est aujourd’hui à 1,8346 euro. Ce n’est pas tout, le sans plomb 95 n’a pas non plus échappé à la hausse. Il a connu une hausse de 17,28 centimes en quelques jours.

Pourtant, cette hausse ne risquerait pas encore de s’arrêter selon Michel-Edouard Leclerc. En effet, le président du comité stratégique des centres E. Leclerc a affirmé que depuis trois mois, aucun importateur de carburant ne peut plus s’approvisionner celui de la Russie. En outre, il estime également une plus forte inflation au prochain mois. D’après ses statistiques, les prix des produits vont encore augmenter et le pouvoir d’achat de Français sera encore plus en danger. Toutefois, le gouvernement ne restera pas les bras croisés et tentera d’équilibrer la situation à travers les aides sociales.