La guerre entre Ayem Nour et Vincent Miclet vient de prendre une tournure des plus dramatiques. La chroniqueuse révèle avoir été battue.

Ayem Nour se bat pour la garde de son enfant

Au niveau professionnel, la gagnante de la cinquième saison de Secret Story semble tout réussir. Elle a été animatrice de radio et de télévision mais aussi chroniqueuse dans Touche pas à mon poste. Mais derrière ce succès se cache une histoire personnelle déchirante.

En effet, cela fait un moment maintenant qu’elle se bat pour obtenir la garde de son fils Ayven. C‘est l’enfant qu’elle a eu avec Vincent Miclet. D’après une source citée par le magazine Public, son petit garçon lui manque au plus haut point. Ayem Nour serait bouleversée à chaque fois qu’elle évoque le sujet.

Ayem Nour révèle enfin toute la vérité

Pour la maman du petit Ayven, le conflit a assez duré. À l’aube de son 34ème anniversaire, elle décide de révéler une nouvelle facette de son histoire avec Vincent Miclet. En fin 2016, le couple avait décidé de se séparer sans donner d’explications.

Mais Ayem Nour nous révèle aujourd’hui sur Instagram un indice sur cette séparation. La chroniqueuse s’est saisie de son compte pour partager une photo d’elle avec des traces de coups sur le cou. «2016. Désormais, je vais vous révéler toute la vérité », a-t-elle ajouté en légende de la publication. Cette date coïncidence parfaitement avec l’époque où elle était encore avec le père de son enfant.

Vincent Miclet répond aux allégations de son ex-femme

Sur la publication, la chroniqueuse de TPMP ne précise pas les circonstances de ces blessures. Mais pas besoin d’être devin pour comprendre, vu le contexte auquel elle fait face depuis quelques temps.

De son côté, Vincent Miclet n’a pas hésité à répondre aux affirmations de son ex-femme. « Tes mensonges sont ta vérité ?! Nous ne sommes pas dans la téléréalité. » a répliqué l’homme d’affaires. Il a ensuite ajouté qu’on attend le verdict pour en avoir le cœur net. En tout cas Ayem Nour semble ne plus avoir de sentiments pour cet homme. Dans TPMP, elle avait qualifié leur relation de chaotiques, pleines de chantage, de menaces, de dictature et d’harcèlement psychologique.