En ce moment, les prix des Carburants commencent à légèrement se stabiliser. En effet, si le litre de gazole se vendait en moyenne à 1,75 euro la semaine dernière, le SP95-E10 tourne aujourd’hui aux alentours de 1,62 euro. D’ailleurs, la ristourne de 10 centimes prendra fin dès le 01 janvier 2023.

Baisse des prix des Carburants et stabilisation

Depuis la mi-novembre, les prix du litre de gazole et de SP95-E10 sont en baisse constantes. Cependant, il y a peu, ils se sont enfin stabilisés. Selon les informations, cette diminution serait due à l’inquiétude des investisseurs face à la hausse des contaminations par le Covid en Chine. Cela pourrait effectivement avoir des conséquences sur la demande de carburant dans le pays.

D’après les chiffres officiels sortis le 26 Décembre dernier, la semaine dernière, le litre de gazole avait augmenté très légèrement. Il était à un centime de plus, soit à 1,75 euros. Quant au SP95-E20, il est resté à 1,62 euro le litre.

Nouvelle baisse à prévoir dès le début de l’année

Selon Philippe Chalmin, spécialiste du marché des matières premières, le prix du baril de pétrole s’est consolidé dans la zone des 80 à 85 dollars. En plus de cela, le dollar s’est un peu affaibli face à l’euro, ce qui explique la baisse des prix des carburants ces derniers temps.

Ainsi, dans les semaines à venir, ce prix devrait graviter autour de 1,80 euro par litre. Toutefois, dès le 05 Février prochain, le différentiel entre le SP95 et le diesel pourrait se creuser. En effet, à partir de cette date, l’Union européenne cessera d’importer du diesel russe. Or cela risque d’augmenter le coût du gazole à cause de la complexité des importations.

Fin de la remise carburant

La stabilité au niveau des prix pourrait rassurer les Français vu que la remise carburant se termine bientôt. En effet, dès le 01er janvier, il n’y aura plus de ristourne de 10 centimes à la pompe, ni de 10 centimes de remise supplémentaire dans les stations TotalEnergies. A la place, certains Français recevront une indemnité carburant de 100 euros.

Cela concernerait les 10 millions de travailleurs les plus modestes selon le ministère de l’Économie. Autrement dit, ceux dont le revenu fiscal de référence inférieur à 15 768 euros pourront bénéficier de cette aide. Toutefois, son attribution n’est pas automatique. Ainsi, il faudra passer sur le site impots.gouv.fr pour connaitre toutes les démarches dès le début de l’année.