Un nouveau bébé serait actuellement en route pour Patrick Fiori avec sa nouvelle campagne Charlène. Le chanteur serait complètement tombé sous le charme de la jeune femme de 27 ans et serait prêt à tout laisser tomber pour elle.

Bébé en route pour Patrick Fiori et Charlène

Depuis près d’un an, Patrick Fiori s’est engagé dans une relation amoureuse avec Charlène, une de ses fans. En ce moment, celle-ci serait enceinte de leur premier enfant. Ainsi, il est fort possible que Patrick Fiori lui ait déjà mis au courant à propos d’un drame familial. Il s’agirait d’un devoir de mémoire qui se transmet de génération en génération.

Selon le magazine Voici, la vie du coach de The Voice aurait connu un tournant inédit à la suite de la soirée du 12 Septembre 2021. En effet, durant cette soirée, juste après son face à face avec son public à Toulouse, Patrick Fiori aurait croisé la route d’une jeune fan de 27 ans qui n’est autre que Charlène. Il aurait eu un véritable coup de foudre pour elle et a décidé de tout abandonné pour ses beaux yeux.

Décision radicale pour le coach de The Voice

D’après les confidences d’une source proche, les actions de Patrick Fiori envers Charlène ne lui ressemblent pas. Cependant, cette dernière aurait agi sur lui comme une révélation. Très rapidement, il ne pouvait plus se passer de sa compagnie.

Ainsi, depuis quelques mois, ils ne se quitteraient plus. Sa campagne attendrait même leur premier enfant et son accouchement serait prévu pour le début de l’année. Le chanteur vivrait actuellement dans une petite bulle de bonheur.

Drame familial pour Patrick Fiori

Maintenant que Charlène fait partie de la famille de la star, il l’aurait informé de ce drame qui a touché sa famille il y a plusieurs années. Il s’agit du génocide arménien, perpétré d’Avril 1915 à juillet 1916. Ainsi, les deux tiers des Arméniens qui vivaient sur le territoire actuel de la Turquie ont péri de déportations, de famines et de massacres de grande ampleur.

Durant une interview, Patrick Fiori a affirmé qu’il était un rescapé de ce génocide. Même si son père a mis longtemps avant d’en parler à ses enfants, il voulait qu’ils le sachent. Ainsi, il l’a su quand il avait aux environs de 13 et 14 ans.