C’est dans l’émission de Cyril Hanouna que Benjamin Castaldi s’est enragé à cause des propos de Guillaume Menton. Un malaise s’installa alors sur le plateau.

L’amour de Guillaume Menton pour les chiens


Guillaume Menton est un amoureux des chiens. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il en est très fier. C’est dans TPMP, l’émission animée par Cyril Hanouna, qu’il exprime ouvertement la puissance ainsi que la portée de cet amour.

En effet, sur le plateau, il avoua au public et à Benjamin Castaldi à quel point il apprécie les chiens. Fervent défenseur des droits de ces derniers, il trouve qu’ils sont encore considérés comme une sous-espèce. Selon lui, un chien devrait avoir la même importance que l’homme. Par conséquent, sa vie aurait la même valeur.

Un amour qui va un peu trop loin


Guillaume Menton souligne qu’un chien devrait être égal à l’homme. En effet, il est contre le fait de les euthanasier, peu importe leur dangerosité. Pour lui, chaque chien a le droit de vivre. Et si on peut les euthanasier, on devrait donc faire de même pour les hommes. En d’autres termes, si on tue les chiens car ils sont violents, on devrait aussi tuer les hommes pour les mêmes raisons.

Guillaume pousse même le raisonnement encore plus loin. En effet, il affirme que s’il y avait un bébé et un chien dans un incendie, il sauverait le chien. Pour lui, ce dernier est a une vie aussi importante que celle du bébé. Après toutes ces confidences, Benjamin Castaldi est complètement abasourdi. Déçu par les propos de son interlocuteur, il se met en colère.

Benjamin Castaldi semble ne pas apprécier les chiens


A la question de l’euthanasie des chiens, Benjamin Castaldi répond oui. En effet, se basant sur ses expériences personnelles, il a fini par arriver à cette conclusion. Dans sa vie, il a pu voir à quel point un chien pouvait être dangereux. Par exemple, sa petite cousine s’est faite arracher la joue par l’un d’entre eux. Elle a fini les cordes vocales à l’air. Pour lui, il n’y a aucun doute, un chien qui mord doit être supprimé.

D’ailleurs, si une personne était tuée par un chien, on ne pourrait rien faire pour soulager la peine de ses proches. Certes, la mort du chien ne dédommagera pas la victime. Mais au moins, on est sûr qu’il ne va pas mordre d’autres personnes. C’est pour ces raisons que Benjamin Castaldi fut déçu par les propos de Guillaume Menton.