Très récemment, Benjamin Castaldi a fait de surprenantes révélations sur sa vie privée. Après avoir fait la promotion de son livre, il parle de Valentin Livi. Qu’est-il devenu aujourd’hui ?

Une famille extraordinaire


Depuis sa première apparition à la télévision, tout le monde a vu à quel point Benjamin Castaldi ressemblait beaucoup à son père. À première vue, le talent est quelque chose qui se transmet de manière génétique. Il est le fils de Jean-Pierre Castaldi et Catherine Allégret et le petit fils de l’illustre Simone Signoret. Il adore parler beaucoup de sa grand-mère. En ce qui concerne son grand-père de cœur, Yves Montand, c’est une vraie légende vivante.

Yves Montand a adopté la petite Catherine et sa vie avait bon nombre de rebondissements dignes d’un grand ouvrage. Raison pour laquelle, le chroniqueur de Cyril Hanouna a réalisé un livre intitulé « Je vous ai tant aimé ». Un ouvrage dont il a fait la promotion lors de son entretien auprès de Non Stop People. « Ce n’est pas vraiment Montand ce livre, c’est Montand et ma grand-mère et l’un ne va pas sans l’autre (…). Finalement, c’est le couple qu’on va se souvenir », avait-il déclaré.

Benjamin Castaldi parle de Valentin Livi


Yves Montand était un grand admirateur de la gent féminine. Ainsi, son idylle avec Marilyn Monroe a fait couler beaucoup d’encre. Une histoire qui a brisé en mille morceaux le cœur de la grand-mère de Benjamin Castaldi. Avec le temps, elle a réussi à lui pardonner. Toutefois, Yves Montant a refait et finit sa vie aux côtés de Carole Amiel. Il a même eu un fils avec elle, un dénommé Valentin Livi.

À l’époque, ils se sont connus de la plus facile des manières, car Carole était l’assistante d’Yves Montand. De plus, quarante ans séparent ce couple. Une idylle qui était loin de plaire à Simone Signoret. Ainsi, les fans de Benjamin Castaldi se demandent s’il a gardé contact avec Valentin Livi ? Apparemment, après avoir fini cet ouvrage, le chroniqueur de TPMP voulait inclure ce fameux Valentin dans ce projet. En effet, ils ne se fréquentent pas à cause des aléas de l’existence.