Bernadette Lafont s’éteint à l’âge de 74 ans le 25 juillet 2013 après une vie d’aventurière profitant d’une liberté impressionnante. Dans ce sens, elle fuit ses parents à 18 ans, divorce à 19 ans avant de rencontrer l’homme de sa vie. Par la suite, elle donne naissance à trois enfants Elisabeth, David et Pauline à la campagne après avoir quitté le cinéma.

Bernadette Lafont s’éteint à l’âge de 74 ans


En effet, Bernadette Lafont qui s’éteint à l’âge de 74 ans interprète souvent des personnages durs et rugueux.
Notamment, dans La fiancée du pirate (1969), Une belle fille comme moi (1972), mais également Paulette, son dernier film (2012).

Par ailleurs, son époux Diourka choisit de se marginaliser et elle refuse catégoriquement de le suivre dans cette voie.
Dans ce sens, elle le quitte pour réintégrer le monde du cinéma qui hésite un peu avant de l’accepter de nouveau.

D’un autre côté, Diourka lui enlève sa fille Pauline en 1988 après lui avoir sauvé du pire été de sa vie.

Mort prématurée de Pauline Lafont


En effet, la fille de Bernadette Lafont tombe accidentellement dans un ravin de 10 mètres dans sa région des Cévennes.

Apparemment, le corps de la jeune femme de 25 ans possédant un brillant avenir ne sera retrouvé qu’après trois mois.
Dans ce sens, elle se lance dans sa carrière d’actrice à l’âge de 12 ans pour le film de Pierre Zucca.

Notamment, après Vincent mit l’âne dans un pré sorti en 1975, elle commence à briller en 1983 dans Vive les femmes .
Et pourtant, cette belle ascension s’arrête brusquement en août 1988 à la suite de cette tragédie qui lui coute la vie.

Les confidences Geneviève Delpech


En effet, la famille de la défunte tente tous les moyens pour tenter de retrouver la jeune femme disparue.

Dans ce sens, à l’époque une rumeur prétend que Pauline Lafont effectue une retraite dans un couvent en Chine.
Notamment, en rejoignant une secte après une dépression à la suite d’une séparation douloureuse avec son compagnon.

Cependant, trois mois plus tard, un berger retrouve son corps au fond d’un ravin sur la commune de Gabriac.
Par ailleurs, Bernadette Lafont qui s’éteint à l’âge de 74 ans pressentait depuis le début que sa fille était dans ce ravin.