Bernard de la Villardière entretient une relation professionnelle avec deux de ses enfants, il se confie alors à ce sujet.

Mélanger la vie professionnelle et la vie familiale


Bernard de la Villardière a une société de production. Cette dernière s’appelle Ligne de front. Deux de ses enfants ont décidé de travailler avec lui au sein de cette boîte. Il s’agit de ses aînés, Caroline et Marc. Les deux ont actuellement respectivement 36 et 34 ans. Il faut dire que ce genre de situation intrigue toujours.

En effet, ce n’est pas tous les jours qu’on voit des enfants travailler aux côtés de leur père. D’ailleurs, pour certains, cette relation devient très vite problématique. Bernard se confie alors à ce sujet sur Gala.

Les avantages d’une telle relation


Grâce aux confidences des enfants de Bernard de la Villardière, on sait que c’est lui qui a leur proposé de travailler avec lui. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut une bonne décision. En effet, il est plus facile d’avoir les membres de sa famille comme collègue. La confiance est déjà installée.

De plus, comme on se connaît déjà assez, la synergie vient de manière plus naturelle. Ainsi, l’entreprise ne peut que fleurir. Cette famille en est la preuve vivante. A ses débuts, Caroline travaillait dans la publicité et la communication politique. Désormais, elle est responsable de la fiction et du développement dans la société de son père. Son frère quant à lui actuellement rédacteur en chef.

Bernard de la Villardière confie comment ça a marché


Le cas de Bernard de la Villardière et ses enfants est assez exceptionnel. En effet, peu importe les avantages que présentent le fait d’avoir les membres de sa famille comme collègues, cela présente un gros risque. En effet, les liens familiaux pourraient impacter négativement l’entreprise.

Il s’agit donc d’une lame à double tranchant. Le fait qu’on se connaisse trop et qu’on soit trop proches pourrait porter préjudice à tous les projets que l’on va mettre en œuvre. Ainsi, pour que la société de Bernard de la Villardière fleurisse, ses enfants ont dû oublier le statut de père de ce dernier. En effet, comme l’affirme le père, ses enfants l’ont tué à petit feu.