Accueil / télévision / Bernard Montiel balance son salaire, la somme COLLOSALE choque les internautes

Bernard Montiel balance son salaire, la somme COLLOSALE choque les internautes

bernard-montiel-balance-son-salaire-la-somme-collosale-choque-les-internautes

Avant d’officier en tant que chroniqueur de Cyril Hanouna, Bernard Montiel présentait la célèbre émission Vidéo Gag de TF1. Et il faut dire qu’il a été bien payé.

Bernard Montiel et TF1, une longue histoire de 13 ans


Bernard Montiel a été connu du public en devenant le chroniqueur de TPMP aux côtés de Cyril Hanouna. Mais avant de travailler sur C8, il était sur TF1 de 1987 à 2003. Une époque où il ne regrettait pas d’autant plus qu’il a été fort bien payé.

Si l’on se remémore, Bernard Montiel présentait « Une famille en or », « Vidéo Gag », mais aussi « Surprise sur prise » sur la première chaine. Dans une interview accordée à Télé 2 Semaines, celui qui officie actuellement en tant que chroniqueur de Cyril Hanouna a divulgué son salaire de l’époque. Et il faut dire qu’il était monumental.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

Lors de cet entretien, l’animateur de 61 ans a indiqué : « je gagnais 50 000 € pour deux jours de tournage et 8 émissions enregistrées à la suite ». Des sommes colossales dont il s’est rapidement lassé. En 2013, il avait confié à Jean-Marc Morandini qu’il présentait Vidéo Gag seulement « pour l’argent ». Il a également expliqué : « J’assoie mon gros cul sur les banquettes et je touche un paquet. Je suis content ».

Une phrase qui avait malheureusement valu sa place. Aujourd’hui, Bernard Montiel précise : « Il y avait un vrai malaise chez moi. Malgré le succès de Vidéo gag, j’étais très malheureux. Je souhaitais animer d’autres programmes. TF1 me menait en bateau. Il fallait que ça sorte. J’en ai même perdu ma voix durant plusieurs mois ».

Un homme de la télé


Après avoir obtenu un diplôme de droit en 1979, Bernard Montiel commence à travailler comme directeur adjoint d’une salle de cinéma à Bordeaux. De 1983 à 1985, il veut se lancer dans le monde du journalisme et écrit dans un magazine local nommé Confetti. En même temps, il bosse pour un radio et fait des chroniques sur le cinéma. En 1985, FR3 Aquitaine lui propose d’animer une émission sur le cinéma. Il s’agit d’Avant première cinéma. C’était grâce à cette dernière que Bernard Montiel a su se faire remarquer sur le petit écran.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

Pour cela, en 1987, une productrice de TF1 lui propose d’animer le programme hebdomadaire de la chaine, intitulé, Télé Connexion. Suite à cette première expérience très concluante, il va commencer à animer des émissions ponctuelles. D’abord, la première chaine va lui confier la présentation de « La Une est à vous » de 1988 à 1994. C’est en 1990 que Bernard Montiel se retrouve aux commandes de Vidéo Gag. Durant 13 ans, il anime le programme en réalisant les records d’audience. C’est là qu’il devient l’un des présentateurs phares de TF1.

En 2003, alors que le présentateur était invité sur le plateau de Jean-Marc Morandini sur RMC, il dérape complètement. Ce qui lui a valu un licenciement par la chaine.

Actuellement parmi le chroniqueur de Cyril Hanouna, Bernard Montiel a su retrouver sa place au sein de la bande. Très proche du trublion de C8, il a indiqué : « C’est un animateur incroyable, et j’en ai connu. Il n’est pas question d’arrêter. Je continue, assurément. Simplement, je ne souhaite pas y apparaître trop. Contractuellement, j’ai signé pour faire deux TPMP par semaine, ça me va ».